Cancer du côlon : pourquoi et comment se faire dépister ?

Chargement en cours
Le cancer du côlon touche 45 000 personnes chaque année.
Le cancer du côlon touche 45 000 personnes chaque année.
1/2
© Adobe Stock, LIGHTFIELD STUDIOS
A lire aussi

Laetitia Reboulleau

En France, certains types de cancers sont bien connus du grand public : le cancer du sein, du poumon, de la prostate... Mais une autre zone de notre anatomie est parfois oubliée : le côlon. Le cancer colorectal touche pourtant des milliers de personnes chaque année, et selon les derniers rapports, les Français sont à la traîne dans le dépistage.

Le saviez-vous ? Si le mois d'octobre est rose pour le cancer du sein, le mois de mars, lui, est bleu pour sensibiliser le public autour du dépistage du cancer du côlon. Prise à temps, cette pathologie peut être soignée dans une large majorité des cas. Pourtant, les Français font toujours figure de mauvais élèves en matière de dépistage. Le taux de participation de ces derniers fait partie des plus faibles de l'Union Européenne : seuls 33% de la population ciblée (les plus de 50 ans, ndlr), effectuent les tests nécessaires.

L'importance du dépistage du cancer colorectal

En France, chaque année, le cancer du côlon touche 45 000 personnes, et est responsable de 18 000 décès. Des chiffres impressionnants, surtout lorsque l'on sait que, s'il est détecté tôt, ce cancer se guérit dans 9 cas sur 10. C'est pour cette raison que les professionnels de santé insistent autant sur l'importance du dépistage de cette pathologie.

Le cancer du côlon n'a, à ses débuts, pas de symptôme ni de signe perceptible. Impossible donc de le repérer sans se faire dépister. Or, il est important de commencer le traitement dans un stade précoce, si possible de détecter et de traiter les polypes avant qu'ils n'évoluent vers un cancer, ou bien avant la propagation de la maladie vers d'autres zones de l'organisme. Ainsi, les traitements utilisés sont moins lourds, ce qui permet d'avoir une meilleure qualité de vie, mais ils sont également plus efficaces.

Comment s'effectue le dépistage du cancer du côlon ?

Le cancer colorectal touche dans la grande majorité des cas des personnes de plus de 50 ans. C'est pour cela que le dépistage est gratuit pour toutes les personnes âgées de 50 à 74 ans, avec des tests que les professionnels de santé recommandent d'effectuer tous les deux ans environ, pour limiter les risques. Ce test immunologique se réalise chez vous : il consiste à rechercher du sang dans les selles. Dans la grande majorité des cas, les tests sont négatifs.

Si vous faites partie des 4% de cas dans lesquels du sang est détecté dans les selles, des examens complémentaires seront prescrits par votre médecin traitant, à commencer par une coloscopie. Cette procédure s'effectue à l'hôpital, sous anesthésie générale, et permet une inspection de votre intestin afin de détecter d'éventuelles lésions cancéreuses, ou encore des polypes, qui seront retirés si besoin. Un prélèvement sera fait à cette occasion afin de procéder à des analyses, de manière à déterminer quel sera le type de traitement le plus adapté, qu'il s'agisse d'une chirurgie ou de chimiothérapie.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.