Cancer de la peau : quand faut-il s'inquiéter ?

Chargement en cours
Une consultation de dépistage annuelle est recommandée par les dermatologues afin de faire contrôler vos grains de beauté.
Une consultation de dépistage annuelle est recommandée par les dermatologues afin de faire contrôler vos grains de beauté.
1/2
© Adobe Stock, Africa Studio

Le 12 juin débute la semaine de prévention et de sensibilisation au dépistage ciblé des cancers de la peau. L'occasion de rappeler les signes cutanés qui doivent pousser à consulter rapidement un médecin.

Quels sont les différents types de cancer de la peau ?

Les cancers de la peau les plus fréquents sont les carcinomes. Ils représentent 90% des cancers de la peau. Les 10% restants sont des mélanomes, plus dangereux que les carcinomes du fait de leur fort potentiel métastatique.

Dans les carcinomes, on distingue les carcinomes basocellulaires des carcinomes épidermoïdes. Les premiers sont les plus fréquents (70% des cancers cutanés) et les moins graves. Leur ablation complète permet la guérison du patient et ils ne métastasent pas. Les deuxièmes sont plus rares (20%) mais plus agressifs. Ils peuvent toucher les ganglions lymphatiques et métastaser. Les mélanomes peuvent apparaître sur une peau saine ou résulter de la transformation maligne d'un grain de beauté. Les chances de guérison sont bonnes quand le cancer est détecté tôt. En revanche, un diagnostic tardif réduit fortement les chances de guérison du fait du risque métastatique important.

D'où l'importance de surveiller sa peau pour identifier le plus tôt possible un cancer.

Mélanome : les signes qui doivent vous alerter

Lorsqu'il est détecté à un stade peu développé, le mélanome peut la plupart du temps être guéri. C'est pourquoi il est essentiel d'inspecter régulièrement votre peau de la tête aux pieds pour ainsi détecter quelque chose d'anormal. Soyez vigilant à tout changement : un grain de beauté différent des autres, l'apparition d'une nouvelle tache brune ou encore un changement d'aspect rapide d'un grain de beauté. Plusieurs signes justifient de demander un avis médical sans attendre. C'est la règle "ABCDE".

A comme Asymétrie

Consultez un médecin si un de vos grains de beauté n'est ni rond, ni ovale et dont les couleurs et les reliefs ne sont pas régulièrement répartis autour du centre.

B comme Bords irréguliers

Consultez un médecin si les bords de votre grain de beauté sont mal délimités ou déchiquetés.

C comme Couleur non homogène

Consultez un médecin si votre grain de beauté présente plusieurs couleurs (noir, bleu, marron, rouge ou blanc) réparties de façon désordonnée.

D comme Diamètre

Consultez un médecin si votre grain de beauté a augmenté en taille.

E comme Evolution

Consultez un médecin si votre grain de beauté a évolué rapidement (changement de couleur, de taille, de forme et d'épaisseur).

La présence d'un ou plusieurs de ces symptômes ne signifie pas forcément que vous avez un mélanome mais cela nécessite tout de même un avis médical.

Carcinome : les signes qui doivent vous alerter

Le carcinome est moins grave que le mélanome car le risque métastatique est moindre. Reste que sa prise en charge précoce est préférable pour un traitement le moins invasif possible. Un carcinome peut se manifester par une lésion qui ne guérit pas ou qui réapparaît après avoir guéri. Il peut aussi prendre la forme de petites masses lisses et brillantes de couleur blanc nacré, rose ou rouge. Aussi, des masses surélevées avec un centre renfoncé ou qui ressemblent à des verrues peuvent être le signe d'un carcinome. Enfin, une lésion qui saigne facilement ou démange doit faire penser à un carcinome.

Une consultation de dépistage annuelle est recommandée par les dermatologues afin de faire contrôler vos grains de beauté.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.