Bronchite : quels signes pour la reconnaître ?

Chargement en cours
La bronchite se caractérise par une toux sèche qui devient grasse dans la moitié des cas.
La bronchite se caractérise par une toux sèche qui devient grasse dans la moitié des cas.
1/2
© Adobe Stock, Drazen

Elle peut atteindre les adultes comme les enfants et sévit surtout en automne et en hiver. Tous les ans, environ 10 millions de cas en sont diagnostiqués en France ! Comment reconnaître la bronchite, cette inflammation des bronches à laquelle il est difficile d'échapper chaque année ?

Qu'est-ce que la bronchite ?

La bronchite dite aiguë est une maladie de l'hiver d'origine virale, mais qui peut être d'origine bactérienne dans moins de 10% des cas. Les bronches, soit les conduits qui amènent l'air inspiré de la trachée jusqu'aux poumons, sont enflammées, ce qui conduit à un épaississement de la muqueuse et à une surproduction de mucus dans cette zone. La personne atteinte ressent plusieurs symptômes qui restent bénins, mais qui n'ont rien d'agréable.

Quels sont les symptômes de cette maladie ?

La plupart du temps, la bronchite est précédée d'un rhume ou d'une rhinopharyngite. Si après avoir été victime de nez qui coule vous commencez à tousser, c'est certainement parce que la bronchite est en train d'arriver. Au départ, cette toux est sèche et est marquée par des douleurs thoraciques, qu'il est également possible de ressentir lors des grandes inspirations. Dans la moitié des cas, la toux finit par devenir grasse. Elle s'accompagne alors d'expectorations visqueuses de couleur claire, jaune voire verdâtre. Rien d'inquiétant : il s'agit de l'évolution naturelle de cette maladie et non d'une complication.

Hormis la toux, d'autres symptômes peuvent rendre fébrile la personne atteinte de bronchite : une fatigue générale, une fièvre peu élevée (restant sous les 38,5 degrés), des frissons, des courbatures, une baisse d'appétit, un souffle court... À cela peuvent s'ajouter les symptômes du rhume, de la pharyngite ou de la laryngite, la bronchite étant souvent accompagnée par d'autres maladies.

Quels symptômes doivent faire l'objet d'une attention particulière ?

Chez l'enfant comme chez l'adulte, la bronchite se guérit spontanément en une dizaine de jours. Si la toux dure plus de trois semaines, rendez-vous chez votre médecin traitant : cela peut être le signe d'une complication. Faites de même si votre fièvre ne diminue pas, si vous entendez un sifflement lors de votre respiration, si vous êtes victime de vomissements ou si du sang apparaît dans vos crachats.

Ne pas confondre bronchite aiguë et bronchite chronique

Attention, la bronchite "classique", appelée bronchite aiguë, ne doit pas être confondue avec la bronchite chronique. Dans le cas de cette dernière, la toux et les expectorations durent plus de trois mois par an, pendant deux ans consécutifs. Cette forme de la maladie concerne surtout les fumeurs mais aussi les personnes exposées à beaucoup de poussière, de minéraux ou de produits chimiques. Elle survient souvent dans le cadre d'une BPCO (broncho-pneumopathie chronique obstructive) et doit alors faire l'objet d'une vraie prise en charge par le médecin, en raison des complications graves qui peuvent suivre l'infection.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.