Bouton de fièvre : on démêle le vrai du faux

Chargement en cours
Le bouton de fièvre peut réapparaître tout au long de la vie.
Le bouton de fièvre peut réapparaître tout au long de la vie.
1/2
© Adobe Stock, Africa Studio

Tenace et douloureux, l'herpès labial fait vivre un cauchemar aux contaminés. Le feu sauvage, son petit surnom, ne s'éteint pas et laisse généralement une marque peu esthétique sur le visage. Zoom sur cette manifestation cutanée qui toucherait 60% de la population à un moment donné de son existence.

Le bouton de fièvre est transmissible : vrai

La cause principale de cet ennui est le contact cutané (échange d'objets du quotidien comme une serviette de table, un rouge à lèvres) ou salivaire (toux, éternuement). L'échange d'un baiser avec une personne atteinte de cette pathologie virale chronique en est l'une des premières raisons. Ainsi, il est vivement conseillé d'attendre la guérison du bouton avant d'embrasser ses proches, ou au minimum cinq jours pour que les lésions cicatrisent. La transmission n'est toutefois pas le seul facteur. La fatigue, le stress, l'affaiblissement du système immunitaire, l'exposition au soleil, les menstruations ou un traitement particulier peuvent engendrer cette poussée.

Il réapparaît tout au long de la vie : vrai

"L'infection perdure tout au long de la vie. Un bouton de fièvre peut donc réapparaître à n'importe quel âge dès lors que le virus s'est installé dans l'organisme", explique le site Herpès Info. Les personnes ayant cette ulcération de la peau déclarent généralement deux à trois épisodes par an mais le nombre varie au cas par cas.

L'infection est immédiatement visible : faux

Surprise, le virus HSV1 peut se réveiller longtemps après la contamination ou même ne jamais montrer de symptômes ! "80% des enfants de moins de 5 ans et 90% de la population sont porteurs d'anticorps anti-herpès de type 1 (HPV1), ce qui signifie qu'ils ont déjà été en contact avec le virus (caché dans les ganglions) ; la plupart ne feront pas de crise", affirme Allodocteurs, le site de Marina Carrère d'Encausse et Michel Cymes. Pour seulement 30% des cas, le phénomène s'éveille, même tardivement.

Il ne se situe que sur les lèvres : faux

Contrairement aux idées reçues, l'éruption n'est pas présente que sur la bouche, même si cela reste la localisation majoritaire. Le bouton de fièvre n'éclot donc pas seulement sur les lèvres mais aussi sur le menton, l'intérieur de la cavité buccale, autour des narines et peut même toucher plus dangereusement les yeux.

La fièvre arrive en même temps que l'herpès : faux

Cliché ! Le bouton disgracieux peut s'accompagner d'une légère fièvre, d'où son nom de bouton de fièvre, mais ce n'est pas systématique.

Il n'est pas nécessaire de consulter son médecin pour ça : vrai

Le diagnostic étant visible, l'évidence ne nécessite pas une consultation. L'herpès labial se guérit de lui-même en dix à quinze jours et de nombreux remèdes sont disponibles en vente libre. En cas de forte fièvre ou de liquide douteux s'écoulant des vésicules, il est conseillé de prendre rendez-vous chez un spécialiste. "Il faut également consulter un médecin si les lésions durent plus de 14 jours, si elles surviennent plus de 6 fois par année ou si le bouton de fièvre se manifeste en même temps qu'une maladie qui affaiblit le système immunitaire", ajoute SantéChezNous.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.