Asthme : quelles sont les causes ?

Chargement en cours
Les bronchodilatateurs d'action rapide permettent de soulager les symptômes respiratoires en cas de crise.
Les bronchodilatateurs d'action rapide permettent de soulager les symptômes respiratoires en cas de crise.
1/2
© Adobe Stock, RFBSIP

L'asthme est une maladie chronique caractérisée par une inflammation des bronches. Elle se manifeste lors de crises provoquant des difficultés respiratoires et des sifflements. Une prédisposition génétique associée à des facteurs environnementaux seraient à l'origine de l'asthme.

On compte 4 millions d'asthmatiques en France. Cette maladie fréquente apparaît généralement pendant l'enfance. Elle se traduit par des crises de dyspnée (gêne respiratoire sifflante) et de la toux dans certains cas. En dehors des crises, la respiration d'une personne asthmatique est normale.

La crise d'asthme résulte d'une inflammation des bronches provoquée par des facteurs déclenchants. Des prédispositions génétiques ont également été mises en cause. C'est donc une maladie multifactorielle.

L'asthme, une maladie héréditaire ?

Les enfants qui ont un parent asthmatique auraient deux fois plus de risque de souffrir d'asthme eux aussi. Même s'il n'existe pas un gène responsable de la maladie, l'influence génétique s'expliquerait en fait par la présence de plusieurs gènes de prédisposition.

Des antécédents personnels de maladies allergiques durant l'enfance peuvent également favoriser l'asthme : une rhinite allergique, une conjonctivite allergique, des bronchiolites à répétition... Enfin, la prématurité et un petit poids à la naissance sont des facteurs de risque d'asthme.

Les gènes de prédisposition ainsi que les antécédents personnels de maladies cités plus haut ne suffisent pas à déclencher la maladie. Les crises d'asthme surviennent en présence d'éléments déclenchants.

L'exposition à des facteurs environnementaux

Plusieurs facteurs sont connus pour déclencher des crises d'asthme (chez les personnes diagnostiquées asthmatiques) :

• des substances allergènes présentes dans l'air extérieur (pollens, moisissures).

• des substances allergènes présentes à l'intérieur des habitations (acariens, poils d'animaux, moisissures).

• la pollution atmosphérique provoquée par les particules fines.

• la fumée de tabac.

• les produits chimiques irritants.

• l'air froid (le risque de survenue d'une crise est augmenté pendant un effort physique pratiqué en extérieur en hiver).

• les émotions fortes (peur, colère, fous rires).

• certains médicaments (anti-inflammatoires non stéroïdiens, bêta- bloquants, aspirine).

Comment traiter l'asthme ?

L'asthme est une maladie qui ne se guérit pas et qui peut être grave quand elle n'est pas contrôlée. Elle est responsable de 60 000 hospitalisations et 900 décès par an. Heureusement, 95% des cas sont bien contrôlés grâce aux traitements de fond visant à limiter la fréquence et la sévérité des crises. Les traitements de crise sont là pour soulager les symptômes quand la maladie se manifeste. Il s'agit des bronchodilatateurs d'action rapide.

En prévention, l'évitement et/ou l'élimination des facteurs déclenchants de son environnement reste indispensable pour limiter les crises.

Sources : Inserm / Ameli.fr / Organisation mondiale de la santé (OMS)

Vos réactions doivent respecter nos CGU.