Antibiotiques : attention à la surconsommation !

Chargement en cours
Prendre trop d'antibiotiques n'est pas recommandé pour la santé.
Prendre trop d'antibiotiques n'est pas recommandé pour la santé.
1/2
© Adobe Stock, izzetugutmen

La résistance aux antibiotiques est une menace grave qui pèse sur la santé mondiale. Ce phénomène est accéléré par le recours abusif ou excessif aux antibiotiques. Voici tout ce que vous devez savoir sur les risques liés à la surconsommation d'antibiotiques.

Consommer trop d'antibiotiques réduit leur efficacité

Les antibiotiques sont des médicaments qui soignent et préviennent les infections provoquées par des bactéries. Ils permettent de sauver des millions de vies chaque année. Mais leur mésusage, observé dans de nombreux pays a accéléré le phénomène naturel d'antibiorésistance. En effet, leur surconsommation a rendu certaines bactéries résistantes à leurs effets. Pour l'Organisation mondiale de la santé (OMS), "la résistance aux antibiotiques atteint désormais des niveaux dangereusement élevés dans toutes les régions du monde". Si des mesures ne sont pas rapidement mises en place pour réduire l'impact et limiter la propagation des résistances, les conséquences pour la santé mondiale, la sécurité alimentaire et le développement pourraient être graves.

Résistance aux antibiotiques : quelles conséquences sanitaires ?

En devenant résistantes aux antibiotiques, certaines bactéries peuvent provoquer chez l'homme ou l'animal des infections plus difficiles à soigner que celle dues à des bactéries non résistantes. Ces mécanismes de résistance se propagent dans le monde entier et entravent notre capacité à traiter des maladies infectieuses qui jusqu'alors se soignaient très bien avec des antibiotiques. On pense à la pneumonie, la tuberculose, la septicémie, la gonorrhée ou encore les maladies ayant une cause alimentaire.

Cette résistance nécessite par ailleurs de recourir à des médicaments plus puissants et plus chers pour éradiquer les bactéries pathogènes qui persistent dans l'organisme et donc de consulter plusieurs fois son médecin. Les maladies sont plus longues et le risque de décès est également plus important. En l'absence de mesures d'urgence, l'OMS alerte sur "une ère post-antibiotique dans laquelle des infections courantes et de petites blessures seront à nouveau mortelles".

Comment éviter le recours abusif aux antibiotiques ?

Pour réduire la consommation d'antibiotiques, des mesures doivent être adoptées au niveau individuel :

• Utiliser des antibiotiques uniquement dans le cadre d'une prescription médicale délivrée pour une infection précise ;

• Ne jamais exiger d'antibiotiques si votre médecin considère que vous n'en avez pas besoin ;

• Ne jamais utiliser les antibiotiques qu'il vous reste pour une infection autre que celle pour laquelle ils ont été prescrits ;

• Ne jamais partager vos antibiotiques avec d'autres personnes ;

• Prévenir les infections bactériennes grâce à des règles d'hygiène élémentaires (se laver régulièrement les mains, éviter les contacts proches avec les malades, être à jour dans ses vaccins...).

Les professionnels de santé ont aussi un rôle à jouer en :

• Ne prescrivant et en ne délivrant des antibiotiques que quand ils sont nécessaires ;

• Signalant les infections résistantes aux antibiotiques aux équipes de surveillance ;

• Sensibilisant leurs patients aux gestes de prévention des infections.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.