Anesthésie péridurale : quelles sont les contre-indications ?

Chargement en cours
La péridurale est un type d'anesthésie qui consiste à injecter un anesthésique local dans l'espace péridural.
La péridurale est un type d'anesthésie qui consiste à injecter un anesthésique local dans l'espace péridural.
1/2
© Adobe Stock, romaset

L'anesthésie péridurale permet de réduire la douleur pendant l'accouchement. La France fait partie des pays où la pratique de la péridurale est la plus fréquente. Quelques contre-indications existent néanmoins.

Qu'est-ce qu'une péridurale ?

La péridurale est un type d'anesthésie qui consiste à injecter un anesthésique local dans l'espace péridural, situé dans la partie la plus basse de la colonne vertébrale. Pour ce faire, le médecin anesthésiste introduit un tube de très petit diamètre (un cathéter) entre deux vertèbres. Ce cathéter permet d'injecter l'anesthésique local tout au long de l'accouchement, à la demande de la future maman. La péridurale supprime la douleur des contractions de travail en bloquant la transmission nerveuse au niveau des nerfs qui entourent l'utérus et le bassin. Cette anesthésie permet à la patiente d'être consciente et détendue tout au long de son accouchement.

En dehors de l'accouchement, l'anesthésie péridurale peut être indiquée en cas de chirurgie abdominale lourde, de chirurgie thoracique, oesophagienne ou cervicale. Elle fait effet pendant plusieurs heures durant l'accouchement mais peut rester en place plusieurs jours pour certaines chirurgies lourdes.

Quelles sont les contre-indications ?

Les contre-indications à la péridurale sont :

• Une fièvre élevée ;

• Une infection locale sévère du bas du dos (acné, herpès...) ;

• Des troubles de la coagulation sanguine ;

• Des allergies aux anesthésiques locaux ;

• Des séquelles d'un accident touchant la colonne vertébrale (plaques, vis...) ;

• Un taux de plaquettes inférieur à 75 000/mm3.

• Des tatouages au niveau de la zone de pose du cathéter (sauf si l'anesthésiste peut passer par des zones de peau non tatouées utilisables ou s'il choisit de pratiquer une incision de la peau pour ne pas que le cathéter touche une zone de peau tatouée).

Le médecin anesthésiste peut également refuser de faire une péridurale en cas de maladie neurologique ou de la colonne vertébrale, de saignement actuel ou prévisible, ou en cas de grande urgence. Contrairement à ce qu'on pourrait croire, l'hernie discale, la sciatique ou encore la scoliose ne sont pas des contre-indications absolues à la péridurale. Elles peuvent empêcher la péridurale mais pas toujours. C'est à l'anesthésiste de décider au cas par cas.

Quels sont les autres moyens pour soulager la douleur pendant l'accouchement ?

Chez les patientes pour qui la péridurale est contre-indiquée, il existe d'autres moyens de soulager les douleurs. Des gaz anesthésiques, comme le protoxyde d'azote, associés à l'oxygène, peuvent être utilisés. Ils sont toutefois moins efficaces que la péridurale. En outre, des techniques de relaxation et de respiration profonde, ou encore l'acupuncture, peuvent aider à mieux supporter les contractions. Là aussi, l'efficacité est inférieure à l'anesthésie péridurale. L'anesthésie générale reste exceptionnelle en cas de contre-indication à la péridurale.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.