Anémie : causes, conséquences et solutions

Chargement en cours
Deux milliards d'individus seraient concernés par l'anémie.
Deux milliards d'individus seraient concernés par l'anémie.
1/2
© Adobe Stock, kuarmungadd

Maladie fréquente, l'anémie se manifeste par un taux d'hémoglobine trop bas. Les globules rouges ne sont alors plus à même d'apporter l'oxygène nécessaire aux tissus. Mais quelles sont donc les conséquences de cette pathologie ? Quid des traitements ? Lumière sur cette maladie.

L'anémie en quelques chiffres

Deux milliards d'individus seraient concernés par l'anémie, et dans 50% des cas est dû à la carence en fer. En France, 5% des femmes non ménopausées souffriraient de cette maladie.

Anémie : qu'est-ce que c'est ?

Il s'agit d'une baisse significative et donc anormale du taux d'hémoglobine dans le sang. L'hémoglobine, qui n'est autre que le pigment qui colore le sang, se trouve dans les globules rouges et permet le transport de l'oxygène vers les tissus. En général, le diagnostic est posé suite à une prise de sang lorsque le taux d'hémoglobine atteint des seuils inférieurs à :

• 14 grammes par décilitre de sang chez le nouveau-né

• 13 grammes par décilitre de sang chez l'homme adulte

• 12 grammes par décilitre de sang chez la femme adulte

• 10,5 grammes par décilitre de sang chez la femme enceinte

Anémie : les causes

S'il existe de nombreuses causes, la carence en fer est la plus fréquente en Europe de l'Ouest et à travers le monde. Pas moins d'1,5 milliards d'êtres humains en souffriraient.

Aussi, selon le type d'anémie, les causes sont différentes :

- En ce qui concerne les anémies centrales, les globules rouges et l'hémoglobine ne sont pas produits en quantité suffisante par la moelle osseuse.

- Pour les anémies périphériques, contrairement à l'anémie centrale, la moelle osseuse assure une fabrication normale des globules rouges mais l'anémie peut résulter d'une perte de sang ou d'une destruction des globules rouges.

Anémie : les symptômes

Si l'anémie est légère, les symptômes seront quasi inexistants. En revanche, si l'anémie évolue, les patients peuvent faire face à de nombreux désagréments tels que : la fatigue, la pâleur de la peau et des muqueuses, des étourdissements et vertiges, l'essoufflement lors d'efforts physique, des troubles de la mémoire, des bourdonnements d'oreilles, ainsi qu'une baisse de la libido.

Anémie : le traitement

En fonction de la sévérité, le traitement diffère. En effet, si l'anémie est provoquée par une carence en fer, une supplémentation en fer par le biais de comprimés oraux peut être préconisée. S'il s'agit d'une carence en vitamine B12, des injections intramusculaires ou des comprimés de vitamines sont prescrits. Enfin, en ce qui concerne la manque de vitamine B9, ce sont les habitudes de consommation qui sont directement visées. Et pour cause, le patient doit alors consommer en plus grande quantité des aliments comme le foie, les épinards, les légumineuses, le riz, etc.). Aussi, le médecin peut recommandé des comprimés d'acide folique, à prendre par voie orale, compétents pour diminuer et éviter la carence.

Sources : Ameli / OMS

Vos réactions doivent respecter nos CGU.