Accidents domestiques : les gestes qui sauvent

Chargement en cours
Vous vous êtes coupée en cuisinant ? Si la coupure est profonde ou n'arrête pas de saigner au bout de 15 minutes, consultez un médecin.
Vous vous êtes coupée en cuisinant ? Si la coupure est profonde ou n'arrête pas de saigner au bout de 15 minutes, consultez un médecin.
1/2
© Adobe Stock, motortion

Pour éviter qu'un accident domestique ne se transforme en drame, il est indispensable de connaître les attitudes et gestes à adopter.

Chaque année, les accidents de la vie courante font 11 millions de victimes, dont environ 20 000 morts selon Santé Publique France. C'est même la première cause de mortalité des enfants entre 1 et 4 ans. Si ceux-ci peuvent arriver dans la rue, à l'école, ou en vacances, la majorité a lieu au sein même du domicile. Avant d'appeler les secours (le 15 pour le SAMU, le 18 pour les sapeurs-pompiers), il est donc important d'avoir les bons réflexes.

Une chute

Malgré toutes vos précautions, votre enfant en bas-âge est tombé. Si celui-ci se relève aussitôt et pleure, il n'y a généralement pas de raisons de s'inquiéter. Surveillez tout de même son comportement dans les jours qui suivent et, si vous remarquez le moindre changement, consultez un médecin. En revanche, "il faut appeler les secours si l'enfant est inconscient, ou si plus de cinq secondes se sont écoulées entre la chute et ses pleurs", explique Loïc Étienne, médecin urgentiste, à Femina.

Dans le cas d'une personne âgée, soyez également très attentive à une éventuelle perte de connaissance. Si cette dernière n'arrive pas à se relever et se plaint de douleurs aux membres, n'essayez pas de l'aider à se remettre debout mais contactez immédiatement les secours.

Une coupure

Dans le cas d'une coupure, il n'est généralement pas utile d'aller aux urgences. Cependant, le site de l'Assurance maladie rappelle que si vous ressentez une sensation d'engourdissement autour de la plaie, ou si elle n'arrête pas de saigner après 15 minutes de pression, il est important de consulter un médecin.

Dans le cas d'un doigt sectionné, la première chose à faire est d'essayer d'arrêter l'hémorragie en appuyant sur la partie coupée à l'aide d'un pansement ou d'un linge propre. Contactez alors les secours en leur expliquant exactement ce qu'il vient de se passer et récupérez le plus vite possible la partie du doigt amputée afin de l'envelopper dans un tissu et la placer dans un sac en plastique étanche. Mettez alors le tout dans un bol avec des glaçons afin de mieux conserver le doigt et permettre aux médecins de le recoudre.

Un étouffement

Lors d'un repas, l'une de vos convives a avalé de travers ? Si celle-ci n'arrive pas à tousser ni à émettre le moindre bruit, c'est que ses voies respiratoires sont bloquées. Commencez par lui donner des claques dans le dos, mais pas n'importe comment : demandez-lui de se pencher légèrement vers l'avant et, en soutenant sa poitrine, tapez-lui entre les omoplates. Si ça ne va pas mieux, le site de la Croix Rouge conseille de répéter l'opération au maximum 5 fois, puis d'effectuer des compressions abdominales, là aussi 5 fois maximum, avant de redonner des claques dans le dos si la victime n'arrive toujours pas à respirer. En cas de perte de connaissance, appelez les secours et placez la personne délicatement au sol afin de réaliser un massage cardio-pulmonaire en attendant leur arrivée.

Une brûlure

Face à une brûlure, il est impératif de refroidir la zone touchée. Pour cela, il convient d'appliquer la règle des 3x20. Il s'agit, comme l'indique Brûlure.fr, de placer la peau 20 minutes sous une eau à 20° C, à 20 cm du robinet. En cas de cloques, appliquez un pansement stérile humidifié et appelez le SAMU pour avoir un avis médical. Mais s'il s'agit d'une brûlure au troisième degré, c'est-à-dire que la peau est sèche et prend une couleur noire ou blanche, il faut aussitôt appeler les secours. De même, une brûlure de premier degré qui concerne une surface importante du corps ou une partie sensible comme le visage est considérée comme grave. Elle doit être examinée par un médecin. Et, surtout, si les vêtements collent à la peau là où elle a été brûlée, n'essayez pas de les retirer au risque d'arracher la peau.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.