5 règles d'or pour avoir une bonne hygiène intime

Chargement en cours
Hygiène intime : le choix des sous-vêtements est important.
Hygiène intime : le choix des sous-vêtements est important.
1/2
© Adobe Stock, Drobot Dean

En tant que femme, avoir une hygiène intime irréprochable est indispensable pour rester en bonne santé. Et cela passe en premier lieu par une routine quotidienne assidue, qui comprend notamment ces cinq étapes à ne surtout pas zapper.

Avant d'entrer dans le vif du sujet, il est important de rappeler que le vagin se compose d'une flore (un ensemble de micro-organismes), dans laquelle cohabitent en harmonie des bonnes et des mauvaises bactéries. Un équilibre très fragile qui doit être absolument protégé afin de prévenir les risques d'infections et autres maladies génitales. Découvrez ainsi les cinq gestes à absolument respecter pour préserver la santé de votre vagin.

Règle n° 1 : bien se nettoyer

Lorsque vous faites votre toilette, lavez toujours vos parties intimes de façon "superficielle", sans pénétrer dans le vagin, au risque de perturber l'écosystème et de favoriser le développement de mauvaises bactéries. Gardez en tête que le vagin a la capacité naturelle de s'auto-nettoyer. Par ailleurs, privilégiez toujours l'utilisation de vos mains au détriment des gants et autres accessoires de douche, qui sont de véritables nids à bactéries. Enfin, il est recommandé d'effectuer deux toilettes intimes par jour au maximum (matin et soir), afin de ne pas agresser la flore vaginale.

Règle n° 2 : utiliser un savon non décapant

Restons au moment de la douche en découvrant le type de produit idéal pour faire votre toilette intime. Pour éviter les irritations, démangeaisons ou infections, misez sur un soin doux et sans parfum, qui possède également un pH adapté à la flore vaginale. À savoir, il existe de nombreux produits spécialement élaborés à cet effet sur le marché. Quant aux lingettes intimes, utilisez-les uniquement de façon occasionnelle (après le sport, durant les règles, avant un rendez-vous chez le gynécologue...). Oui, celles-ci ne doivent jamais remplacer vos toilettes intimes quotidiennes.

Règle n° 3 : faire attention à ses tenues vestimentaires

Il est désormais temps de s'intéresser à votre garde-robe. Pour avoir une bonne hygiène intime, évitez à tout prix les vêtements et sous-vêtements trop serrés (strings, pantalons, shorts...), qui favorisent le développement des bactéries en raison des frottements répétitifs et du manque d'aération. Dans un même temps, évitez de porter des textiles synthétiques (peu respirants), sans oublier de ne jamais garder sur vous des vêtements mouillés (l'humidité favorisant la prolifération de bactéries). Enfin, pensez à laver de préférence votre lingerie à 60 degrés afin de tuer la quasi-totalité des microbes.

Règle n° 4 : être attentive aux petites habitudes dans la journée

Surtout, gardez en mémoire que des petits réflexes du quotidien font toute la différence lorsqu'il s'agit de garder une bonne hygiène intime sur le long terme : d'abord, lorsque vous allez aux toilettes, essuyez-vous toujours d'avant en arrière pour ne pas ramener des germes de l'anus vers le vagin. Même son de cloche lorsque vous vous essuyez avec une serviette après la douche. Enfin, durant vos règles, changez absolument de tampon toutes les quatre heures, et toutes les trois heures si vous portez des serviettes hygiéniques.

Règle n° 5 : consulter régulièrement un gynécologue

Pour finir, veillez à prendre rendez-vous chez le gynécologue au moins une fois par an si tout va bien, et bien évidemment davantage si vous rencontrez le moindre problème. En effet, votre médecin représente un interlocuteur de confiance indispensable pour vous guider et vous conseiller afin de préserver une bonne hygiène intime au fil des années.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.