5 idées reçues sur les huiles essentielles

Chargement en cours
Les huiles essentielles ne sont pas forcément sans risque pour la santé.
Les huiles essentielles ne sont pas forcément sans risque pour la santé.
1/2
© Adobe Stock, yanadjan

Le secteur de l'aromathérapie a le vent en poupe. Difficile de passer à côté dans les pharmacies, les boutiques spécialisées mais aussi sur Internet. Les utilisateurs d'huiles essentielles y ont recours pour leur bien-être, les petits bobos du quotidien, pour soulager des symptômes gênants ou pour parfumer leurs produits d'entretien faits maison. Très accessibles, elles sont souvent mal utilisées et jouissent d'une image saine, parfois à tort. Voici 5 idées reçues sur les huiles essentielles.

Les huiles essentielles sont sans danger car naturelles

Ce n'est pas parce que l'huile essentielle est une substance naturelle qu'elle est sans danger pour la santé. Les huiles essentielles peuvent provoquer des effets indésirables. Certaines contiennent des substances allergisantes telles que le linalol, le géraniol ou encore le citronellol. D'autres contiennent de l'estragol, un composé soupçonné d'être cancérigène. Si elles sont utilisées pures sur la peau, les huiles essentielles de thym ou de marjolaine peuvent provoquer des brûlures cutanées. D'où l'importance d'être bien informé sur l'utilisation de chacune d'elles. Demandez toujours conseil à votre médecin, pharmacien ou à un aromathérapeute avant d'utiliser une huile essentielle.

Les huiles essentielles assainissent l'air intérieur

Bien que naturelles, les huiles essentielles sont des polluants chimiques au même titre que les désodorisants, les encens ou les parfums d'ambiance. Quand elles sont utilisées via un diffuseur ou un spray, les huiles essentielles libèrent des composés organiques volatiles pouvant irriter les bronches, notamment chez les personnes allergiques et asthmatiques. Ainsi, quand vous pulvérisez des huiles essentielles à l'intérieur de votre maison, vous déposez dans l'air ambiant du limonène (un solvant allergisant que l'on retrouve dans de nombreuses huiles essentielles) dans des quantités supérieures au seuil limite d'exposition de courte durée. Ce solvant perdure dans l'air mais aussi sur les textiles de votre intérieur (canapé, rideaux). Emprisonné dans les tissus, le limonène va continuer à être diffusé dans votre intérieur.

Les huiles essentielles peuvent remplacer les médicaments

Les huiles essentielles ne sont pas des médicaments. Malgré les nombreux témoignages de personnes adeptes des huiles essentielles pour apaiser leurs maux, il existe aujourd'hui peu de preuves scientifiques attestant de leurs bienfaits sur la santé. Elles peuvent avoir des vertus antalgiques, anti-inflammatoires, relaxantes, antiseptiques protectrices pour le foie... mais en aucun cas elles ne remplacent un traitement prescrit par votre médecin. Il s'agit d'un traitement complémentaire si votre généraliste vous a déjà prescrit des médicaments ou bien d'une solution ponctuelle pour des bobos légers.

Les huiles essentielles sont interdites chez la femme enceinte

Vrai et faux. La majorité des huiles essentielles sont interdites durant les trois premiers mois de grossesse car elles contiennent des substances neurotoxiques pour le bébé et/ou des substances nocives pour le système hormonal. Cela ne veut pas dire que toutes les huiles essentielles sont interdites chez la femme enceinte. Celles qui ne contiennent pas de substances dangereuses pour le foetus peuvent être utilisées. Si vous êtes enceinte et que vous souhaitez avoir recours aux huiles essentielles :

• Demandez impérativement l'avis de votre médecin avant ;

• Faites-le à partir du 4ème mois de grossesse ;

• N'appliquez jamais d'huile essentielle sur votre ventre ou sur votre poitrine ;

• Privilégiez la voie olfactive et cutanée à la voie orale.

Les huiles essentielles sont écologiques

Hautement concentrées, certaines huiles essentielles, comme les huiles essentielles d'agrumes, peuvent être toxiques si elles sont rejetées dans l'environnement. Mieux vaut ne pas les ajouter dans vos produits d'entretien. Mais ce n'est pas tout. La production d'huiles essentielles nécessite des quantités importantes de plantes et favorise la déforestation, notamment la production d'huiles essentielles de bois de rose et de bois de Hô.

Vous l'aurez compris, la prudence reste de mise en ce qui concerne l'utilisation des huiles essentielles. Peu importe le mode d'administration choisi (voie orale, olfactive ou cutanée) et le motif de l'utilisation, demandez toujours l'avis d'un médecin ou d'un pharmacien avant de vous lancer.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.