Syndrome du jumeau perdu : zoom sur un sujet tabou et ses conséquences

Chargement en cours
Le syndrome du jumeau perdu se manifeste par plusieurs troubles psychologiques comme le sentiment de solitude ou la peur de l'abandon.
Le syndrome du jumeau perdu se manifeste par plusieurs troubles psychologiques comme le sentiment de solitude ou la peur de l'abandon.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

Phénomène encore mystérieux, le syndrome du jumeau perdu survient à la suite d'une grossesse gémellaire, lorsque l'un des deux embryons cesse de se développer, impactant la vie du jumeau survivant. Lumière sur cette souffrance.

Qu'est-ce que le syndrome du jumeau perdu ?

Symbole du double, de la connexion et de la fusion, la gémellité a tendance à fasciner. Pourtant, si elle est souvent abordée, un phénomène qui lui est associé demeure encore tabou : le syndrome du jumeau perdu. Ce dernier concerne les personnes dont le jumeau ou la jumelle disparaît in utéro et ne parvient pas à survivre à la grossesse. Le foetus restant pourra développer plusieurs symptômes liés à cette perte prématurée. Aussi étonnant que cela puisse paraître, un embryon sur dix aurait un jumeau qui disparaît au cours de la grossesse. La plupart du temps, le décès intervient dès les premiers mois et passe inaperçu lorsque la future maman n'a pas de saignements. Le foetus est alors absorbé par la mère, par son placenta ou par son jumeau. Elle ignore alors qu'elle a perdu un des deux embryons. Cependant, c'est le jumeau survivant qui risquera de développer le syndrome du jumeau perdu avec de nombreux troubles psychologiques en lien avec cette perte intra-utérine.

Quels sont les symptômes du syndrome du jumeau perdu ?

Si le jumeau restant ignore bien souvent qu'il n'était pas seul durant la grossesse, ce dernier peut ressentir des symptômes suite à la perte de son jumeau sans jamais comprendre l'origine de son mal-être. Les conséquences psychologiques peuvent être différentes selon les personnes et ne sont pas toutes forcément présentes. Cependant, des symptômes récurrents sont souvent observés tels qu'un sentiment de solitude permanent et ce, même si l'individu est entouré, une hypersensibilité, une culpabilité permanente, une sensation de manque et de vide, une peur de l'abandon ou encore des troubles dépressifs. Sur le plan physique, il arrive que le jumeau restant ait des troubles de la vue à l'instar de la myopie, des maux de dos de type scoliose ou des problèmes dermatologiques.

Qui consulter en cas de syndrome du jumeau perdu ?

Avant de consulter un professionnel, il conviendrait de poser un diagnostic afin de reconnaître que ce jumeau a existé. Problème ? Il n'existe, à ce jour, pas de diagnostic, même si les échographies obstétricales se font désormais dès le premier mois et sont donc capables de déceler la présence d'un deuxième embryon et peuvent faire office de "preuve" si l'enfant naît seul et qu'il ressent des symptômes quelques années après. Cependant si les symptômes cités plus haut sont ressentis, des thérapies psycho-corporelles peuvent être envisagées auprès de professionnels de santé telles que le rebirth, la kinésiologie, l'hypnose ou encore les constellations familiales. Elles permettront de faire le deuil et d'accepter cette perte gémellaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.