Psychologie positive : quelles différences avec la pensée positive ?

Chargement en cours
La psychologie positive a pour objectif d'aider à l'épanouissement personnel.
La psychologie positive a pour objectif d'aider à l'épanouissement personnel.
1/2
© Adobe Stock, PheelingsMedia

Depuis plusieurs années, de plus en plus d'ouvrages scientifiques, vulgarisés, et prônant le bien être se retrouvent sur les étals des librairies. Parmi eux, la psychologie positive, une science qui a pour objectif le développement de soi. Mais quelle différence avec la pensée positive qui, au premier abord, semble bien similaire ? Voici quelques explications.

Avec l'évolution de la société vient aussi l'évolution des mentalités : de nos jours, de nombreuses personnes veulent toucher du doigt le bonheur et veulent entièrement profiter de leur vie et non plus se contenter de la subir. C'est à ce courant de pensée que la psychologie positive doit le succès qu'on lui connaît, car de nombreuses personnes souhaitent aujourd'hui réduire l'anxiété et la pression générée par la société au quotidien pour vivre de manière plus agréable.

Pour bien comprendre l'objectif de la psychologie positive, il est d'abord nécessaire de décrypter les bases sur lesquelles elle repose. Considérée comme une science, et plus précisément un autre domaine de la psychologie, cette discipline récente voit le jour en 1998 grâce à Martin E. P. Seligman, un chercheur en psychologie. Depuis, elle ne cesse de se construire autour de nombreuses recherches scientifiques qui étudient différents aspects de l'être humain : émotions positives comme négatives, traits de personnalité, santé, bien-être... De manière générale, tout ce qui touche au développement de soi et permet de devenir heureux et optimiste. Basée sur ces recherches, la psychologie positive donne ensuite les clés pour surmonter au mieux les situations difficiles. Elle ne cherche pas à les occulter mais au contraire à les regarder avec réalisme, en acceptant la négativité comme étant une part de soi. Son objectif ? Renforcer les émotions positives en améliorant les capacités déjà présentes plutôt que le contraire et ainsi mieux s'accomplir et s'épanouir.

La pensée positive, un courant de pensée basé sur l'autosuggestion

Aujourd'hui, la psychologie positive est accessible à tous grâce aux ouvrages papiers et aux contenus disponibles sur Internet, mais elle peut aussi être pratiquée par des professionnels tels que des thérapeutes. Il est cependant important de la distinguer la pensée positive, de plus en plus en vogue dernièrement et basée sur l'autosuggestion. Si l'objectif final peut sembler le même (voir les choses sous un prisme plus positif pour améliorer son bien-être), il n'en est rien. La pensée positive modifie en effet la perception de la réalité en écartant le négatif quand la psychologie positive l'accepte. De même, cette discipline amène à apprécier petit à petit les bonheurs simples du quotidien grâce à la pleine conscience quand le courant de pensée impose l'attitude positive grâce à la répétition régulière d'une seule et même phrase, nommée "La Méthode Coué", quelles que soient les circonstances. Enfin, l'ultime différence réside dans la méthode de la pensée positive, qui, contrairement à la psychologie positive, n'est absolument pas basée sur un travail scientifique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.