Pourquoi est-il mauvais de tout intérioriser ?

Chargement en cours
Intérioriser ses émotions peut mener à un état permanent de stress, tristesse ou colère.
Intérioriser ses émotions peut mener à un état permanent de stress, tristesse ou colère.
1/2
© Adobe Stock, New Africa

Les émotions, qui interviennent en réponse à un événement externe ou interne, sont d'une importance capitale au quotidien. Ce sont elles, notamment, qui nous permettent de vivre en société et de nous protéger. Et s'il n'est pas toujours facile de les exprimer, les refouler peut engendrer bien des problèmes, tant sur le plan physique que psychique. Explications.

Un risque de développer des troubles psychosomatiques

Qu'on ressente de la joie, de la colère, de la tristesse ou encore du dégoût, il est essentiel de libérer ses émotions pour se sentir bien dans son corps comme dans sa tête. Tout intérioriser peut, à long terme, engendrer bien des problèmes comme l'apparition de troubles psychosomatiques. Ceux-ci ont une origine, en partie ou entièrement, liée à l'état psychique : ce dernier se répercute sur l'état physique, donnant naissance à une quantité de symptômes possibles.

Si vous avez constamment mal au ventre au moment de vous rendre au bureau, vous pourriez ne pas être épanoui au travail et avoir intériorisé certaines émotions négatives. Si vous avez mal à la tête tous les soirs, cela peut traduire une trop grande colère en vous. Le mal de dos, quant à lui, est souvent lié à l'anxiété et au stress. Mais les maladies psychosomatiques peuvent prendre bien d'autres formes. Il peut s'agir :

• de maladies de peau comme l'eczéma, le psoriasis ou certaines éruptions cutanées,

• de troubles gastro-intestinaux : ulcères gastriques, troubles du transit...

• de troubles respiratoires comme de l'asthme,

• de troubles cardiaques comme de l'hypertension artérielle ou de la tachycardie,

• ou encore de troubles sexuels, notamment de l'érection.

Des émotions intériorisées qui peuvent mener à une dépression

Sur le long terme, les émotions négatives intériorisées peuvent mener à un état permanent de stress, de colère ou de tristesse. On ressent alors une fatigue constante, signe d'un état anxieux qui peut mener à une dépression. La solution pour s'en sortir consiste justement à trouver la clé permettant de libérer ses émotions enfouies. Un travail parfois difficile et qui peut amener à consulter un spécialiste. Laisser ressortir le trop-plein intériorisé permet de se soulager et de passer à la suite.

Savoir accepter et libérer ses émotions

Vous avez sans doute vu passer, sur les réseaux sociaux, des textes prétendant que les personnes qui râlent souvent vivent plus longtemps que les autres. C'est vrai : plusieurs études scientifiques en sont arrivées à cette conclusion. Tous ces travaux pointent en réalité les dangers de l'intériorisation des émotions. Une étude allemande parue en 2012 relevait ainsi que les patients qui ne râlaient pas, ou peu, présentaient des hausses du rythme cardiaque dans une situation stressante. De quoi favoriser, à long terme, l'hypertension et les risques de développer des cancers ou des maladies cardiaques.

À noter aussi : refouler les émotions favorise les explosions de colère, crises de larmes et autres réactions excessives. Pour vivre mieux, il est important de savoir accueillir toutes ses émotions, y compris les négatives. Puis de faire un travail sur soi-même pour les exprimer, seul ou auprès d'une personne de confiance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.