Peur de la mort : comment la gérer ?

Chargement en cours
Consulter un thérapeute peut aider à mieux gérer sa peur de la mort.
Consulter un thérapeute peut aider à mieux gérer sa peur de la mort.
1/2
© Adobe Stock, Microgen
A lire aussi

Difficilement palpable pour certain(e)s, complètement obsessionnelle pour d'autres, la peur de mourir peut être pathologique et entacher la vie quotidienne. Alors, comment mieux vivre cette angoisse ? Est-il possible de l'apprivoiser ? Découvrez les méthodes qui existent pour pouvoir la gérer.

Qu'est-ce que la peur de la mort et d'où vient-elle ?

La mort est intrinsèque à l'être humain et inévitable. Si la perspective de mourir traverse la tête de chacun, c'est un sentiment légitime qui n'en demeure pas pour autant toujours angoissant. Dès lors, penser à la mort devient un problème qui se nomme la "thanatophobie", une peur excessive et incontrôlable de la mort. Les personnes souffrant de cette pathologie se retrouvent aux prises avec leur phobie et souffrent de crises d'angoisse, de troubles du sommeil voire de dépression. Elles sont dans l'impossibilité d'être confrontées à tout ce qui touche la mort de près ou de loin.

La thanatophobie peut être la conséquence de divers événements : un épisode de vie traumatisant comme l'accident d'un proche, une maladie grave avec pronostic vital engagé, la transmission d'une angoisse familiale, un état dépressif... Mais il est parfois difficile d'en déceler l'origine.

S'exprimer avec un thérapeute

Si cette angoisse liée à la mort devient permanente, il est nécessaire de s'en inquiéter. Aussi, mettre des mots sur cette peur de mourir peut aider à la dompter. Accepter que cette crainte existe devrait s'avérer salvateur surtout si elle est prise en charge dans le cadre d'une thérapie. Pouvoir s'exprimer sur ses peurs peut contribuer à les démystifier et à les apaiser. Verbaliser sa thanatophobie engendrera peu à peu un mieux être qui permettra de la dépasser.

Pratiquer l'hypnothérapie

L'hypnothérapie est une forme de thérapie qui utilise l'hypnose comme outil. Le patient est plongé dans un état conscient, mais proche de celui du rêve. Il ne s'agit aucunement de l'hypnose grand spectacle réalisée pour surprendre et divertir. Elle est pratiquée par un professionnel compétent et expérimenté, c'est pour cette raison qu'il est conseillé de bien se renseigner avant de consulter. Grâce à ce procédé, l'hypnothérapeute va amener son patient à comprendre les origines de sa peur de la mort pour mieux la maîtriser. La personne atteinte de thanatophobie sera guidée dans son inconscient et pourra ainsi trouver des solutions pour reprendre le contrôle.

S'exercer à la méditation et à la relaxation

Souffrir de troubles phobiques, quels qu'ils soient, provoque une tension et un stress permanents. Les exercices de relaxation peuvent contribuer à diminuer ces états psychologiques et physiques négatifs. Si leur pratique régulière n'a pas, à proprement parler, de but thérapeutique, ils permettront une meilleure qualité de vie.

La méditation, elle, se définit comme un état de calme et de paix intérieure, empêchant toute idée de venir parasiter l'esprit de celle ou celui qui la pratique. Elle va l'entraîner à mieux accepter sa phobie de la mort voire à surmonter cette douloureuse angoisse !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.