Moral dans les chaussettes : comment chasser les pensées négatives ?

Chargement en cours
Froid, grisaille, pluie... le mois de janvier est une période propice à la morosité.
Froid, grisaille, pluie... le mois de janvier est une période propice à la morosité.
1/2
© Adobe Stock, leszekglasner

Elles n'ont de cesse de polluer le cerveau ! Les pensées négatives sont un véritable frein à l'épanouissement et sont sources de fatigue émotionnelle. Voici quelques conseils pour les éloigner et gagner en sérénité.

Janvier, le mois le plus déprimant de l'année

Si le mois de décembre est attendu comme le Messie, c'est qu'il marque la fin de l'année mais aussi les fêtes que sont Noël et le réveillon de la Saint-Sylvestre. L'occasion donc de vivre un brin de magie, en famille ou entre amis, avant de démarrer la nouvelle année. Mais en janvier tout cela est fini ! Rideau ! Ajoutez à cela la grisaille et le froid et tout va de guingois. Pas étonnant donc que le jour le plus déprimant de l'année soit attribué à un jour du mois de janvier, le troisième lundi, précisément. Ce " Blue Monday " ainsi que tous les autres jours du mois seraient redoutés par un Français sur deux, si l'on en croit les données du sondage réalisé par OnePoll pour lastminute.com en 2019. Et pour cause, la moitié des habitants de l'Hexagone déprimerait en janvier. Et qui dit moral en berne, dit aussi océan de pensées négatives. Si angoisses, ruminations, inquiétudes et autosabotage s'invitent dans votre quotidien de façon récurrente, il est temps de dire stop avant que cela ne s'empire et n'assombrisse votre vie.

Cultiver l'optimisme...

...Ou voir la vie du bon côté ! Facile à dire a priori. Pourtant, muscler vos pensées vous permettrait bien de vous sortir de cette déprime passagère. En effet, ne dit-on pas que le positif attire le positif ? Ainsi, vous entourer de gens bienveillants, dont la bonne humeur est contagieuse, ou encore exercer des activités qui ont du sens pour vous ne pourrait qu'influencer positivement vos pensées. Si malgré ça ces dernières demeurent négatives, veillez à les remplacer immédiatement par des affirmations positives qui vont contribuer à renforcer votre estime de vous-même. Exemple : changer " Je suis nulle " en " J'ai de réelles capacités " ! Une gymnastique à réaliser qui deviendra vite un réflexe.

Écrire

Ce serait un exercice libérateur ! Coucher vos émotions sur papier permettrait d'affronter vos pensées et de les extérioriser pour ne plus ruminer et subir un discours intérieur négatif. Pour ce faire, inutile d'être un as de l'écriture. Le but ? Noircir le papier de la manière la plus honnête possible, sans choisir le ton, le vocabulaire ou le style. Prenez quelques minutes pour noter tout ce qui vous passe par la tête et vous encombre. Une fois les pensées crayonnées, repliez le papier et ne vous relisez pas. Vous êtes libérée, délivrée le temps d'une journée.

Pratiquer une activité sportive

En tant que véritable défouloir, le sport n'a pas son pareil pour permettre la libération d'endorphines et de dopamines, ces hormones à haute teneur en bien-être qui agissent comme des anxiolytiques. Ainsi, après quelques minutes ou heures d'activité physique, votre tête est vidée de tout stress et autres pensées négatives et vous ressentez une sensation d'apaisement. À vous sérénité et sommeil retrouvé !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.