L'argent fait-il vraiment le bonheur ?

Chargement en cours
L'argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il y contribue.
L'argent ne fait peut-être pas le bonheur, mais il y contribue.
1/2
© Adobe Stock, JenkoAtaman

Vous avez certainement déjà entendu cette expression disant que l'argent ne fait pas le bonheur, et signifiant qu'il ne suffit pas d'être riche pour être heureux. Mais est-elle vraie ? Qu'en disent les études à ce sujet ? On fait le point.

De la difficulté d'être un gagnant de loterie

En 1978, le psychologue américain Philip Brickman publie une étude sur le bonheur et l'argent. Interrogeant de grands gagnants de loterie et des personnes victimes d'un grave accident, il se rend compte que les premiers ne sont pas plus heureux que les seconds. Au contraire, les nouveaux millionnaires semblent ne plus voir les petits plaisirs de la vie, contrairement aux personnes, plus démunies, qui viennent de réchapper à un drame. Des études ultérieures se sont intéressées plus en profondeur au sujet, et ont montré que la santé physique et mentale des gagnants de loterie déclinait les deux premières années. Après cela, le bien-être psychologique finissait par augmenter. Dans tous les cas, une entrée brusque d'argent ne fait pas le bonheur immédiat.

Les millionnaires sont plus heureux que le commun des mortels

Sur le long terme, pour être heureux, il semble en revanche mieux valoir être riche. En 2017, 4 000 millionnaires de 17 pays ont été interrogés par des chercheurs de l'université Harvard. L'étude a démontré qu'ils étaient plus heureux que les autres, surtout s'ils avaient construit leur fortune au lieu d'en avoir hérité, de l'avoir gagnée ou d'avoir épousé une personne riche. L'argent leur permet en effet d'effectuer librement les dépenses qu'ils souhaitent et leur laisse plus de temps libre pour vaquer aux occupations qui leur font plaisir. En d'autres termes, il évite la frustration que peuvent connaître les moins riches.

Existe-il une limite à cette corrélation ?

En 2008 et en 2009, Daniel Kahneman (prix Nobel d'économie en 2002) et Angus Deaton ont interrogé 450 000 Américains sur leur niveau de bonheur immédiat et sur leur bonheur global dans la vie. Il ressortait de leur enquête que l'argent faisait bien le bonheur, mais jusqu'à un certain point. En effet, passé le seuil de 75 000 dollars gagnés par an (environ 61 300 euros, soit 5100 euros par mois), l'être humain semble avoir atteint un "seuil du bonheur". Gagner plus ne le rendrait pas plus heureux, puisque le confort financier est déjà là. Mais un autre chercheur, Matthew Killingsworth, vient de mettre à mal cette idée de limite. Depuis dix ans, via son application pour mobile Track your happiness, il interroge les utilisateurs sur leurs émotions et leurs activités. Il en ressort que même au-delà des 75 000 dollars annuels, plus une personne a de pouvoir d'achat et plus elle se dit heureuse.

En conclusion, si l'expression "L'argent ne fait pas le bonheur" semble rassurante pour ceux qui connaissent la pauvreté, les études scientifiques penchent plutôt vers une vérité contraire. Il ne suffit pas d'être riche pour être heureux, certes, mais bénéficier d'un confort financier efface certaines difficultés et permet de multiplier les activités positives.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.