Fatigue physique ou mentale : comment les discerner ?

Fatigue physique ou mentale : comment les discerner ?
La fatigue physique peut-être liée à un mauvais sommeil, contrairement à la fatigue mentale qui peut résulter d'une trop grande pression.

Il y a le métro, le boulot, la voiture, les bouchons, les enfants, les collègues... L'être humain est chaque jour confronté à diverses situations qui, dans le temps, peuvent générer de la fatigue. Il y a celle passagère qui demande seulement une bonne nuit de sommeil, mais il y a aussi la fatigue physique ou mentale qui, de leur côté, s'installent dans le temps... Comment se déclenchent ces deux types de fatigue et comment s'en débarrasser ?

Qu'est-ce que la fatigue physique ?

Lorsque vous finissez une séance de sport et que vous êtes fatigué, on parle d'une bonne fatigue physique. Il en est de même si vous faites une longue balade, une journée de travail épanouie ou encore un câlin avec votre conjoint. Des efforts physiques ou intellectuels qui amènent à un sommeil réparateur.

À l'inverse, vous pouvez avoir cette sensation d'une mauvaise fatigue. Elle provient, en général, d'un trop plein de tâches à effectuer que ce soit dans le domaine personnel ou professionnel. Parmi les facteurs, on cite souvent une mauvaise alimentation, un mauvais sommeil, des problèmes de santé, les menstruations ou encore un manque d'activité physique. En effet, faire du sport permet au corps de se régénérer et d'être plus résistant. Pour éviter cette mauvaise fatigue, il est aussi indispensable d'habiter dans un lieu calme et de ne pas être exposé à une chaleur intense. Outres les températures élevées, la fatigue physique peut se faire ressentir en hiver. Une saison où le taux de luminosité est assez faible, provoquant une sécrétion excessive de mélatonine (hormone du sommeil) et un manque de vitamine D.

Comment reconnaître une fatigue physique ?

La fatigue physique se reconnaît si vous avez tendance à somnoler, si votre humeur change de tout au tout. Des migraines peuvent apparaître, des problèmes de digestion, des difficultés à vous concentrer, à mémoriser. L'envie d'aller au travail peu s'amoindrir, pouvant aller jusqu'à la dépression. Enfin, vos muscles peuvent aussi vous faire passer le message, avec des courbatures, des crampes ou des douleurs articulaires.

Qu'est-ce que la fatigue mentale ?

Comme son nom l'indique, la fatigue mentale, résulte du psychisme et donc de tout ce qui peut atteindre émotionnellement le cerveau. Cela peut se traduire par un quotidien trop stressant : un manque d'interaction avec le monde extérieur, s'occuper seulement de la maison et de ses enfants. Mais ça peut-être aussi une trop grande pression au travail, comme se faire harceler par ses supérieurs qui en veulent toujours plus. La fatigue mentale peut se déclencher par la pression sociale : celle de devoir toujours être irréprochable ou même liée à certaine famille, qui n'autorise pas que l'on exprime ses émotions.

On ne peut oublier l'utilisation accrue des nouvelles technologies, des smartphones qui demandent à notre cerveau d'être toujours sollicité, que ce soit dans l'attente d'un mail, dans l'attente d'une invitation à LA soirée du siècle... Sans compter le stress du contexte politique et/ou environnemental.

Comment reconnaître une fatigue mentale ?

La fatigue mentale entraîne un manque de patience, des troubles du sommeil, des difficultés à se concentrer. On peut se sentir toujours triste, ne plus ressentir de plaisir à faire les choses comme aller travailler. Vous pouvez être surexcité, puis déprimer la seconde d'après ou enfin faire un burn-out. Pour savoir quel est votre type de fatigue, vous pouvez faire des tests en ligne, comme l'échelle de Pichot.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.