Écrire pour libérer ses émotions : comment faire ?

Chargement en cours
L'écriture thérapeutique se pratique dans un endroit calme, à l'abri des regards et des distractions.
L'écriture thérapeutique se pratique dans un endroit calme, à l'abri des regards et des distractions.
1/2
© Adobe Stock, cristalov

Que ce soit la tristesse, l'anxiété ou la culpabilité, les émotions négatives peuvent survenir à tout moment et grignoter le moral. Mettre des mots sur ses maux peut être alors le moyen de libérer ses émotions et d'apaiser son mental. Écriture-thérapie, mode d'emploi.

Les émotions font partie intégrante de notre vie

Qu'elles soient positives ou négatives, les émotions rythment le quotidien et sont indispensables à la bonne santé psychique de chaque individu. Quand elles tutoient le bonheur, elles sont accueillies avec plaisir. En revanche, quand celles-ci sont plus sombres comme le stress, la tristesse, la jalousie ou la colère, la gestion est un brin plus compliquée. Et pour cause, ce sont des sentiments souvent peu agréables. Oui mais voilà, si ces émotions sont passées sous silence par peur de blesser quelqu'un, d'être jugé ou de ne plus se sentir aimé, par exemple, les émotions sont comme emprisonnées dans le corps et ressurgissent tôt ou tard. Résultat ? Blocages physiques et psychiques, pensées obsessionnelles et autres surmenages pointent le bout de leur nez.

Quels sont les bienfaits de l'écriture ?

Avant toute chose, prendre la décision de coucher sur papier ses émotions c'est faire le choix de les accepter. En effet, il est ô combien plus confortable de tenter d'effacer des sensations liées à des souvenirs douloureux plutôt que de les affronter. Mais comme vu plus haut, les refouler ne fera qu'aggraver le problème. Ainsi, en les retranscrivant et en mettant des mots sur ce que vous avez vécu et perçu, vous ne les reniez plus et n'êtes plus dans le déni, vous les acceptez telles qu'elles sont, sans jugement. À ce moment-là, la machine est lancée et le travail entamé. La voie du bien-être se dessine alors. Car oui, écrire permettrait de prendre du recul et de faire le point sur le contexte émotionnel de manière plus objective et sur les pensées qui empêchent d'avancer. Exercice libérateur, il lutterait efficacement contre le stress, la dépression et autres maladies en permettant de mettre des mots sur un problème et donc de l'extérioriser afin de s'en libérer plus facilement. Finies pensées négatives, ruminations, croyances limitantes, bonjour esprit apaisé et confiance en soi ! Une véritable thérapie en somme.

Comment s'y prendre ?

Tout d'abord, l'écriture thérapeutique se pratique dans un endroit calme, à l'abri des regards et des distractions. Une fois que vous avez trouvé le moment et le lieu approprié, munissez-vous d'un carnet et d'un stylo et laissez aller toutes vos pensées sans réfléchir. Le tout est d'être le plus honnête possible avec vous-même et d'écrire des mots qui vous ressemblent, sans tricher. Quand les pensées sont couchées, ne les relisez pas ! Vous pouvez soit les brûler, soit les déchirer pour vous en libérer totalement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.