Croyances limitantes : comment s'en libérer ?

Chargement en cours
Les croyances limitantes peuvent être un frein tant sur le plan personnel que professionnel.
Les croyances limitantes peuvent être un frein tant sur le plan personnel que professionnel.
1/2
© Adobe Stock, insta_photos

"Ça ne va pas marcher", "Je ne vais pas y arriver", "Ce n'est pas pour moi", "Ce n'est pas mon domaine", "Je ne suis pas légitime"... Qui n'a jamais eu de ce genre de pensées ? C'est ce que l'on appelle les croyances limitantes. Tel un plafond de verre invisible mais bien réel, elles entravent nos actions, nos rêves, nos vies et empêchent tout accomplissement personnel ou professionnel. Envie de vous en libérer pour enfin avancer ? Zoom sur quelques conseils.

Redevenir le maître de sa réalité

Dépasser ses croyances limitantes commence par reprendre le contrôle de sa vie, chose pas toujours facile. Première étape pour y arriver : arrêter de se voir comme de simples observateurs de notre existence et encore moins comme des victimes de la fatalité ou du destin. À partir d'aujourd'hui, fini la résilience, on prend sa vie en main en essayant de se mettre des objectifs, qui une fois remplis, vous conduiront à coup sûr à l'épanouissement.

Identifier ses croyances limitantes

Les croyances limitantes, ce sont toutes ces idées négatives et dévalorisantes que l'on peut avoir de soi et qui empêchent de s'accomplir pleinement : "Je ne saurai jamais conduire", "Je suis nulle en langues étrangères", "J'aurai aimé chanter mais ce n'est pas pour moi", "Je n'ai pas les épaules pour cet emploi"... Tout le monde en a, et elles sont différentes pour chacun ! Pour s'en débarrasser, il est important de les identifier. La marche à suivre ? Munissez-vous d'un crayon et d'un papier, et dressez-en la liste. Une fois établie, il faut ensuite les questionner, comprendre pourquoi elles sont là : à quoi ou à qui sont-elles rattachées ? Quel trauma ou événement de la vie ont pu faire germer ces idées fausses ? Existe-t-il un schéma familial lié à ces pensées ? L'identification est indispensable pour une prise de conscience et le début d'un changement.

Déconstruire ses croyances limitantes

Ce n'est peut-être pas l'étape la plus simple sur ce cheminement mais en s'aidant d'exemples concrets et d'histoires de vie inspirantes, on peut aller au-delà de pensées profondément ancrées. Vous êtes persuadée que courir un marathon n'est pas pour vous alors que la distance mythique vous fait rêver ? Commencez par des distances plus courtes, inspirez-vous d'histoires vraies. Nous sommes tous capables de belles choses si on y croit.

Adopter la méthode Coué

Si la pensée crée notre réalité, penser positif va contribuer à inverser le mode de fonctionnement et faire tomber petit à petit les barrières qui ont été érigées tout au long de votre vie et qui peuvent enfermer dans un mode de fonctionnement limitant. Ici, tout repose sur la transformation d'affirmations négatives en positives. Par exemple, "Je ne vais jamais y arriver" devient "Je peux y arriver", "J'en suis capable" "Je suis bonne à communiquer/prendre soin des autres/diriger/innover/expliquer/dessiner...". Il est également intéressant de dresser une sorte de bilan de vos compétences, qualités et aptitudes afin de pouvoir les visualiser et d'en prendre conscience. Nous avons tous un domaine dans lequel nous sommes bons. L'identifier améliore l'estime de soi, remplace les idées négatives par des pensées constructives.

Se donner du temps

Les croyances limitantes sont le fruit d'un long cheminement. Les déconstruire peut prendre un peu de temps. Mais patience, tout finit toujours par arriver quand on s'en donne les moyens. Pour avancer plus vite, n'hésitez pas à vous faire accompagner d'un sophrologue, relaxologue ou autre coach de vie.

Oser !

Enfin, le meilleur moyen de réussir est d'essayer sans se décourager. Se libérer de ses pensées limitantes demande du courage, de l'audace. Il est important de ne pas hésiter à oser se lancer et à tenter de nouvelles choses. Mais le plus important est de changer son regard sur l'échec. L'échec est avant tout une étape sur le chemin de la réussite et du succès, quelque chose de formateur et parfois nécessaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.