Couple : rompre sans s'en vouloir, mission impossible ?

Chargement en cours
Rompre sans souffrance reste utopique...
Rompre sans souffrance reste utopique...
1/2
© Adobe Stock, Prostock-studio

Quitter une personne avec laquelle plusieurs années ont été partagées n'est en aucun cas une décision aisée et confortable. Vouloir rompre peut faire apparaître des sentiments divers : culpabilité, tristesse, hésitation... Est-il cependant possible de mettre fin à une relation sans s'en vouloir ?

Comment savoir si c'est le moment de rompre ?

Entre les disputes récurrentes, la routine quotidienne et ennuyeuse et/ou la perte du désir de l'autre, la séparation semble parfois inéluctable. Admettre qu'une histoire touche à sa fin et se rendre compte que le bonheur n'est plus d'actualité au sein de son couple n'apparaît pas toujours comme une évidence. Certains signaux vécus au quotidien peuvent mettre la puce à l'oreille. Ainsi, si la présence du partenaire est mal tolérée et que le moindre faux pas de sa part est sujet à réaction, le couple se trouve certainement dans une impasse. Manquer de projection, fantasmer sur une autre personne, ne plus faire l'amour ou prendre conscience que chacun prend une direction opposée peuvent être des indicateurs qui rendent compte de l'état de son couple.

Est-il possible de quitter son conjoint sans souffrance ?

Il serait utopique de penser qu'une rupture peut avoir lieu sans souffrance, sinon sans un certain malaise. Choisir de mettre un point final à son couple alors que la décision émane d'un des partenaires et est subie par l'autre ne peut se dérouler sans douleur. Si elle est prise d'un commun accord, la rupture s'opère plus "en douceur". Néanmoins, la tristesse et la sensation de solitude sont des sentiments qui ne seront évidemment pas vécus agréablement par les deux conjoints.

Quelle que soit la situation de l'un et de l'autre, il est important d'accepter ses souffrances, de les écouter pour avoir la capacité de traverser cette épreuve. Cela amènera chacun des partenaires à s'avouer enfin que la relation est terminée.

Comment se séparer "correctement" ?

La volonté de ne pas faire mal consciemment à l'autre doit prédominer lors d'une rupture qui se veut bienveillante et empathique. Il est opportun d'assumer sa décision face à son conjoint, sans fuir ses responsabilités. Dire la vérité avec respect en mettant de côté jugements et accusations et expliquer de façon factuelle sa décision permettront à l'autre de mieux comprendre. Il est également important de ne pas entretenir de faux espoirs pour ne pas entraver le processus de deuil de son conjoint. Même si sa souffrance ne peut pas être écartée, cela lui permettra de passer plus facilement à autre chose et, à terme, de tourner la page.

Il faut également se dire qu'il n'existe pas de "bon moment" pour annoncer son intention de rompre. Procrastiner peut s'avérer dévastateur pour soi et est susceptible d'engendrer de nouveaux problèmes comme finir par tromper son ou sa partenaire, lui en vouloir ou s'enfermer dans son mal-être. Enfin, il convient d'annoncer sa décision sans témoin ni dans un lieu public au risque de blesser davantage son conjoint. La rupture fait partie de la vie intime, elle se doit d'être surmontée au sein du couple !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.