Blessure d'abandon : comment la surmonter ?

Chargement en cours
Une blessure d'abandon survient généralement à l'enfance ou l'adolescence.
Une blessure d'abandon survient généralement à l'enfance ou l'adolescence.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

Deuil, parents absents, violences affectives... Les relations sont parfois porteuses de grandes douleurs. Malheureusement, ces événements sont souvent la cause d'un trouble dans le développement affectif, telle que la blessure d'abandon. Explications pour mieux comprendre ce phénomène.

La blessure d'abandon est un ressenti qui prend racine le plus souvent pendant l'enfance. Cette blessure survient généralement à la suite de l'absence d'un parent ou d'un proche qui a provoqué un sentiment d'insécurité ou une frustration de ne pas avoir pu nouer de lien avec la personne en question. Ces événements créent une peur dont il est difficile de se détacher.

Syndrome de l'abandon : comment le reconnaître ?

La blessure d'abandon se développe généralement au cours de l'enfance. Néanmoins, il est tout à fait possible que celle-ci apparaisse à l'âge adulte. Il arrive même que cette blessure se déclenche à retardement, plusieurs années après un traumatisme émotionnel. Ce traumatisme peut être de différentes natures : dans l'enfance, c'est le plus souvent l'absence ou le décès d'un parent ou d'un proche qui sera le déclencheur de ce mal-être. Mais celui-ci apparaît également dans le cas de mauvais traitements, négligences ou encore de maltraitance.

La blessure d'abandon se caractérise alors par une peur de l'abandon très prononcée. Les personnes concernées ressentent un sentiment permanent d'insécurité concernant leur vie relationnelle. Elles craignent sans cesse d'être quittées sans raison, de devoir dire adieu et de laisser les choses se terminer. Ces craintes ont des conséquences non-négligeables sur les relations, mais aussi sur l'état psychologique des principaux intéressés.

Ainsi, une personne souffrant d'une blessure d'abandon peut manquer d'estime de soi et d'amour-propre. Il arrive également qu'elle ait des difficultés à s'engager dans des relations et à nouer des liens, par peur que ceux-ci ne se défassent un jour. De même, la culpabilité est bien souvent omniprésente : si ces personnes ont été abandonnées, elles ont tendance à penser qu'elles le méritaient. C'est pourquoi il est important de savoir identifier cette blessure, et de tenter de la soigner.

Comment soigner la blessure de l'abandon ?

Vaincre le syndrome de l'abandon demande de travailler sur son estime de soi et sa confiance en soi. Dans un premier temps, en apprenant à se connaître : vous pouvez relativiser sur des croyances que vous avez à propos de vous-même et vous défaire d'une culpabilité relative à l'abandon, par exemple.

De même, rappelez-vous que personne ne mérite d'être blessé. Dans une relation, chacun fait sa part des choses : il s'agit de la responsabilité émotionnelle. Bonne nouvelle,cela se travaille ! Prenez conscience de vos choix, des responsabilités qui vous incombent mais aussi des responsabilités qui incombent à l'autre. Ainsi il sera plus simple de faire la part des choses.

Enfin, une des dernières étapes à franchir pour aller de l'avant et dépasser le syndrome de l'abandon est d'outrepasser la colère liée à l'abandon. Qu'elle soit dirigée vers la personne qui vous a abandonné ou vers vous-même, faire la paix avec cet événement en exprimant votre colère et en l'acceptant permet de construire un amour solide envers vous-même et de ne plus dépendre de facteurs externes à votre bonheur.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.