Avoir de la patience, une qualité ou un défaut ?

Chargement en cours
Au bureau et face aux petits aléas du quotidien, faire preuve de patience sera souvent votre meilleur atout.
Au bureau et face aux petits aléas du quotidien, faire preuve de patience sera souvent votre meilleur atout.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

"La patience est mère de toutes les vertus." Que ce soit dans ses relations personnelles, au bureau ou pour faire face aux aléas de la vie quotidienne, la patience est a priori une belle qualité qu'il vaut généralement mieux posséder. Toutefois, faire preuve de patience, est-ce vraiment bon en toutes circonstances ?

On ne naît pas tous égaux

Il est important en premier lieu de rappeler que la patience n'est pas innée, au contraire. Chez le nourrisson qui découvre la vie, la frustration est son mode de fonctionnement par défaut puisque dans la satisfaction de ses besoins, c'est l'immédiateté qui compte. En effet, avant l'âge d'un an, un enfant n'a pas conscience de lui-même. L'attente est donc pour lui une source d'insécurité. Il en est de même dans la suite de sa croissance comme le rappelle le site Naître et grandir : "(...) Avant trois ans, un enfant réagit habituellement avec intensité lorsqu'on lui demande d'attendre, parce qu'il a de la difficulté à comprendre le point de vue de quelqu'un d'autre."En définitive, et même si tout cela dépend grandement de l'éducation que l'on reçoit, ne vous blâmez pas trop si vous faites parfois preuve d'impatience : c'est tout simplement dans notre nature.

De l'importance de prendre son temps

Développer sa patience, c'est comprendre et accepter que le monde ne tourne pas autour de nous. En général, appréhender le monde de manière zen ne pourra vous être que bénéfique. Que ce soit pour affronter les embouteillages, la dernière colère de bébé ou des démarches administratives qui s'éternisent, la patience sera en effet votre plus grande alliée au quotidien.

Mais elle est aussi notre partenaire privilégié sur le long terme. Ainsi, même si la course au succès est une injonction implicite de nos sociétés où tout appelle à l'efficacité et à la rentabilité, la vie est bien longue et tout ne nous réussit pas du premier coup... Et c'est peut-être pour le mieux. En effet, atteindre ses objectifs de vie trop tôt peut laisser place à un énorme vide et à la déprime. En bref : il ne sert à rien de courir. Quand on regarde par exemple des acteurs comme Kim Cattrall ou Christoph Waltz qui ont connu un succès tardif (l'une à 41 ans dans "Sex and the City" et l'autre dans "Inglorious Basterds" à l'âge de 53 ans), on se dit que tout arrive à qui sait attendre.

De la patience à l'inaction

Attention cependant : savoir attendre c'est très bien mais des fois, il convient d'agir. Si faire preuve de patience n'est normalement pas une posture inactive, elle peut se retourner contre vous dès lors qu'elle bascule et se mue justement en passivité ou pire, en renoncement. Lorsque c'est le cas, elle peut alors vous mener à une certaine apathie qui vous conduira à laisser passer des comportements ou vous plier à des règles qui sont en réalité inacceptables. On peut en effet se dire que tout finira bien par s'arranger tout seul, mais il convient parfois de forcer un peu le destin et de prendre véritablement les choses en main. Parfois, la rébellion a du bon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.