Accro au smartphone : mettre son téléphone en silencieux, fausse bonne idée ?

Chargement en cours
Aujourd'hui, le smartphone s'érige finalement comme le meilleur ami de l'homme.
Aujourd'hui, le smartphone s'érige finalement comme le meilleur ami de l'homme.
1/2
© Adobe Stock, fotofabrika

De nos jours, le smartphone est considéré comme une véritable prolongation de la main. Beaucoup peinent à se détacher de leur écran et tombent même dans une certaine forme d'addiction. Pour y remédier, est-il recommandé d'opter pour le mode silencieux ? On vous répond.

Une utilisation abusive du smartphone

Aujourd'hui, le smartphone occupe une place privilégiée dans le quotidien de nombreuses personnes. En plus de permettre de communiquer avec son entourage personnel comme professionnel, cet appareil est une riche source de loisirs : YouTube, Instagram, TikTok ou encore Twitter sont autant d'applications qui nourrissent le quotidien de milliards d'utilisateurs, sans oublier les jeux qui ravissent les gamers invétérés. Ainsi, l'étude de Recommerce parue en 2021 ne surprend pas. D'après elle, 21% des Français se sentiraient incapables de se priver de leur téléphone le temps d'une journée. D'ailleurs, 30% des millenials confessent même ne pas pouvoir être séparé de leur mobile plus de 5 minutes ! De toute évidence, il est ici question d'une certaine forme d'addiction. Passer au mode silencieux : la bonne solution ? Pas vraiment...

Le mode silencieux : un piège contreproductif

Réduire son smartphone au silence semble être une bonne façon de se détacher de son addiction. Seulement, ce geste s'avère contreproductif. En mai 2022, la revue Computers in Human Behavior dévoilait une étude incluant 138 sujets - menée par les chercheurs de la Penn State University - très parlante. Celle-ci illustre de quelle manière le piège du mode silencieux s'abat. "Lorsque le son et les vibrations du téléphone étaient activés, les personnes vérifiaient leurs téléphones 52,9 fois par jour en moyenne, contre au moins 98,2 fois par jour en moyenne lorsque le téléphone était complètement silencieux.", est-il indiqué. Ce type d'impulsions renvoie en fait au syndrome du FoMo.

Le syndrome du FoMo en cause

Quand vous êtes totalement exténuée et que vos amis sont de sortie, avez-vous tendance à vous forcer à les rejoindre malgré votre état ? Peut-être êtes-vous atteint du syndrome FoMo (fear of missing out, soit la peur de rater quelques chose). Celui-ci va de pair avec le NtB (need to belonging, ou le besoin d'une appartenance sociale). Ces syndromes ont bien entendu un impact sur votre vie sociale mais aussi sur votre utilisation excessive de votre smartphone. Ainsi, le réduire au silence ou désactiver vos notifications conduirait in fine à nourrir davantage votre stress.

Le bon geste tend plutôt à paramétrer au mieux l'option mode silencieux. Plusieurs smartphones permettent d'ajouter quelques exceptions en choisissant cette fonction. Si vous souhaitez être averti si votre mère, votre meilleure amie ou votre patronne tentent de vous joindre, indiquez-le. Ainsi, vous pourrez vous détacher des interventions type Instagram ou Pinterest notamment, elles plus banales, qui consolident votre sur-utilisation de votre smartphone. En revanche, vous ne craindrez plus de rater ce qui compte sans avoir à vérifier votre appareil en permanence. Aussi, n'hésitez pas à programmer des notifications automatiques de votre smartphone survenant quand votre temps d'écran devient excessif : elles suscitent une réelle prise de conscience particulièrement bénéfique.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.