Riz blanc : 5 astuces pour ne plus jamais rater la cuisson

Chargement en cours
Le riz blanc ne nécessite que de dix minutes de cuisson.
Le riz blanc ne nécessite que de dix minutes de cuisson.
1/2
© Adobe Stock, lcrribeiro33@gmail

Selon le type de recette que vous voulez réaliser, il existe plusieurs façons de faire cuire le riz blanc. Or, s'il fait partie des aliments les plus communs, maitriser la cuisson idéale n'est pas toujours une mince affaire. Sans plus attendre, voici quelques petites astuces pour ne plus jamais vous louper.

Un timing montre en main

Cela parait tout bête mais la première règle pour ne pas rater la préparation de son riz, c'est encore de respecter le temps de cuisson. À titre de comparaison, le riz blanc nécessite de cuire beaucoup moins longtemps que le riz complet. Ainsi, si vous cuisinez à la casserole et que votre but n'est pas d'obtenir une texture collante, il vous faudra respecter une durée de cuisson de dix minutes maximum pour obtenir un riz blanc parfait. Pour certaines préparation plus élaborées le timing tend à différer selon les recettes. Comptez par exemple une quinze à vingt minutes dans le cas d'une préparation à la poêle comme le risotto.

Utiliser un couvercle

Si vous n'utilisez pas de couvercle lorsque vous préparez votre riz à la casserole, vous avez probablement tort. En effet, recouvrir votre riz permet d'utiliser juste la quantité d'eau idéale à sa cuisson (environ 25 cl pour 100 grammes). Ce conseil vaut aussi pour les recettes à la poêle puisque dans tous les cas, le couvercle permet de limiter l'évaporation des liquides, ce qui permet au riz de mieux cuire. Pour un effet optimal, après l'extinction des feux, laissez encore une ou deux minutes le couvercle en place afin de permettre à votre riz de gonfler encore un peu.

Rincer son riz avant la cuisson

Si vous aussi vous redoutez le moment fatidique d'égoutter votre riz de peur que les grains ne restent collés au fond de votre casserole, cette astuce est pour vous. Quelle que soit votre recette, rincer votre riz à l'eau froide avant de le mettre à cuire permettra de retirer une partie de l'amidon présent sur les grains. Cela évitera qu'il reste collé au fond de votre casserole au moment de l'égouttage.

Le pré-trempage : une étape cruciale

Laisser pré-tremper son riz dans de l'eau froide avant de le mettre à cuire peut avoir bien des avantages. Déjà, cela permet d'allonger légèrement les grains, ce qui a pour effet de raccourcir de quelques minutes le temps de cuisson nécessaire. Par ailleurs, lors des préparations qui nécessitent une cuisson à la vapeur, comme c'est par exemple le cas pour le riz cantonnais ou pour d'autres recettes issues de la cuisine asiatique, laisser pré-tremper le riz plusieurs heures est un prérequis pour obtenir un plat de qualité.

Risotto : ne pas mettre tout son bouillon dès le départ

Parmi toutes les recettes qu'on peut faire avec le riz blanc, le risotto reste un must. Pour le réussir, il vous faudra bien sûr en premier lieu un bon riz, de préférence du type basmati. Mais le véritable secret d'une cuisson réussie dans ce cas de figure réside dans un autre élément clef : le bouillon. En effet, la meilleure astuce consiste à ne pas mettre tout votre bouillon d'un coup. Commencez par en mettre la moitié au début de la préparation, puis ajoutez le reste petit à petit pendant le reste de la cuisson, pour obtenir un résultat aussi crémeux que fondant.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.