La châtaigne, l'atout santé de la saison !

Chargement en cours
La châtaigne ne doit pas être confondue avec le marron.
La châtaigne ne doit pas être confondue avec le marron.
1/2
© Adobe Stock, Jultud

Qui n'a jamais senti l'odeur de la châtaigne grillée en parcourant les rues durant l'hiver ? Gourmandise phare de la saison, ce petit fruit qui peut s'intégrer à toutes sortes de plats a l'avantage d'être un ingrédient bourré de vertus méconnues.

Glucides, vitamines, minéraux, fibres... Sous ses airs innocents, la châtaigne est une véritable mine d'or pour booster notre métabolisme ! En plus de son goût délicatement sucré, elle peut se marier à toutes sortes d'aliments pour apporter une touche d'originalité à vos plats. En hiver, elle est particulièrement appréciée pour sa texture réconfortante et ses bienfaits immédiats.

Une composition très riche

Souvent confondue à tort avec les marrons, la châtaigne renferme beaucoup de nutriments essentiels à notre bonne santé. Particulièrement connue pour sa richesse en glucides (sucres), elle en contient deux fois plus que n'importe quels autres fruits à coques ! De ce fait, elle dispose d'excellentes propriétés énergisantes et est très appréciée par les sportifs qui n'hésitent donc pas à la consommer sous toutes ses formes. À l'inverse, la châtaigne est un fruit assez pauvre en lipides (graisses), bien qu'elle se compose pourtant de matières grasses dites "bonnes", à savoir des acides gras essentiels tel que l'acide linolénique (issu de la famille des Oméga-3). Mais ce n'est pas tout ! La châtaigne dispose également d'un taux de minéraux et d'oligo-éléments (potassium, magnésium, calcium...) très important. Tout cela sans compter sa forte teneur en fibres et en vitamines qui participent grandement au développement et à la robustesse l'organisme.

Des vertus nombreuses et puissantes

Si elle est riche en glucides, la châtaigne est pourtant connue pour avoir la capacité de faire baisser le taux de sucre dans le sang. En libérant progressivement ses glucides, elle permet une digestion lente et évite les pics de glycémie, ce qui en fait donc une alliée de taille pour les personnes atteintes de diabète. De même, elle dispose de vertus hypocholestérolémiantes (qui fait baisser le taux de lipides dans le sang) et permet donc de lutter contre le cholestérol. D'autre part, sa richesse en fibres permet d'éviter les ballonnements et de faciliter le transit intestinal tandis que ses protéines, vitamines et acides gras aident à limiter les risques de maladies cardiovasculaires et neurologiques. Enfin, de par ses propriétés énergisantes, elle est recommandée pour les personnes âgées ou en convalescence. Attention cependant, comme beaucoup d'autres fruits à coque, la châtaigne peut provoquer des allergies alimentaires. Si vous êtes allergique aux arachides, mieux vaut l'éviter par précaution et demander conseil à votre médecin.

Comment la cuisiner ?

S'il vous est déjà arrivé de déguster des "marrons chauds", sachez que vous avez en réalité mangé des châtaignes. En effet les marrons, eux, sont toxiques et non comestibles. Pour éviter une digestion compliquée, il convient de bien faire cuire les châtaignes et surtout d'enlever son écorce et sa fine peau intérieure qui est très amère. Pour ce faire, incisez les fruits en partant de la base la plus claire. Plongez-les dans l'eau bouillante pendant trois minutes puis rincez à l'eau froide et égouttez. Une fois cette étape passée, l'épluchage sera bien plus simple ! Les modes de cuisson peuvent être multiples (à l'eau, au four, à la poêle, à la vapeur) et vous pouvez en faire de la purée, de la crème, de la farine, de la farce ou bien les concasser pour les intégrer à une bonne soupe de potiron. Ensuite, libre à vous de les associer à d'autres ingrédients comme des champignons, des oignons, des légumes ou même des épices et fruits en tous genres.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.