Est-ce que manger cru aide-t-il vraiment à rajeunir votre peau ?

Est-ce que manger cru aide-t-il vraiment à rajeunir votre peau ?Que vaut l'alimentation crue ? Adobestock

Une interview de la comédienne Armelle Lesniak, dans laquelle elle vante les bienfaits d'une alimentation 100% crue, fait le tour des réseaux sociaux depuis 24h. On s'est penché sur les supposés effets bénéfiques pour la santé pour savoir si le crudivorisme était réellement un régime anti-âge par excellence.

Il y a quelques jours, la comédienne Armelle Lesniak vantait sur un plateau télé les bienfaits de la raw food, comprenez l'alimentation crue. A en croire la célébrité connue pour sa participation à l'émission Caméra Café, manger des aliments crus permettrait de mieux dormir, d'améliorer la qualité de l'épiderme et des cheveux, et de vous donner beaucoup d'énergie. Plus vous mangez cru, plus votre peau semble rajeunir, d'après les idées reçues entendues sur le sujet. Manger des fruits et légumes à l'état brut, sans cuisson ni transformation, aurait des avantages incroyables. L'idée de ce régime alimentaire est de ne pas dégrader ou dénaturer les aliments. Une seule règle s'impose : les aliments ne doivent pas être exposés à une température au-dessus de 42°C.  Mieux que votre crème anti-rides et vos séances de sport hebdomadaires, le crudivorisme permettrait de perdre du poids sans effort (ou presque). Mais qu'en dit la science ?  

Tous les bienfaits d'une alimentation crue

La cuisson altère les vitamines et les minéraux. Plus les légumes cuisent longtemps et à feu fort, plus ils perdent des nutriments. La vitamine C est particulièrement sensible à la chaleur. Les vitamines B1 et B9 sont aussi très fragiles. Et si, en plus, vous ajoutez un peu d'eau dans tout ça -par exemple pour une cuisson à la casserole- vous perdez également des minéraux ! Manger des aliments crus permettrait effectivement d'assimiler plus de vitamines et donc de bénéficier davantage de leurs effets.  La vitamine C est antioxydante, participe à la production de collagène et joue un rôle dans nos défenses immunitaires. Quant à la vitamine B9, aussi appelée acide folique, elle joue un rôle important dans le fonctionnement du système nerveux et immunitaire. Plus vous faites le plein d'antioxydants, plus votre peau (et pas que !) semble rajeunie. Manger cru est une bonne idée puisqu'elle augmente la quantité de vitamine C dans l'aliment, et réduit donc les risques de déficits, qui peuvent se traduire par de la fatigue, une perte d'appétit et de poids, une hausse de la fréquence d'infections tels que le rhume, un défaut de cicatrisation, un vieillissement accéléré, lit-on sur le site spécialisé Yuka.  Mais pour absorber plein de vitamines, encore faut-il que vos fruits et légumes soient très frais, de saison et cueillis localement. Car certaines vitamines, à l'image de la vitamine C, craignent également l'air et la lumière. A température ambiante, la moitié de la teneur en vitamine C d'un aliment peut être perdue en 24 heures. Une tomate qui attend depuis 4 jours sur l'étal du maraîcher n'aura plus de vitamine C, soyez-en sûr.  

Il y a (aussi) du bon dans la cuisson

Manger cru et faire le plein de vitamines est intéressant, mais il n'est pas sans risque. Un excès de vitamine C peut entraîner des maux d'estomac, des diarrhées et des calculs rénaux. En France, l'Anses recommande de consommer 110 mg par jour de vitamine C. Mais le véritable risque, c'est d'avoir des troubles digestifs.  Lorsque les fruits et légumes sont crus, leurs fibres sont beaucoup moins digestes. Une alimentation 100% crue peut donc apporter des ballonnements et des troubles digestifs. Si, comme 20% de la population française, vous souffrez du syndrome du côlon irritable, ce régime alimentaire pourrait vous causer bien des tracas. Le mieux est d'intégrer les aliments crus progressivement dans votre alimentation pour habituer votre corps. Enfin, rappelons que la cuisson n'a pas que des mauvais points, bien au contraire. Si elle permet de découvrir de nouvelles saveurs et de nouvelles textures, sachez qu'elle permet également de libérer plus de pro-vitamine A et de lycopène qu'il n'y en a dans l'aliment cru. Mais surtout, et c'est sans doute le plus important, la cuisson a un pouvoir antibactérien. Si elle élimine un peu de vitamines et de minéraux, elle tue aussi les bactéries et autres micro-organismes indésirables qui peuvent se trouver dans nos aliments, notamment les viandes et poissons.  Le mieux pour profiter des bienfaits des aliments sans avoir de troubles digestifs est de mélanger le cru et le cuit dans l'assiette. Vous bénéficierez alors des bienfaits de chaque aliment en variant son mode de préparation. 

Vos réactions doivent respecter nos CGU.