Crudivorisme : qu'est-ce que c'est et quelles sont ses limites ?

Chargement en cours
Le crudivorisme consiste à manger tous les aliments crus.
Le crudivorisme consiste à manger tous les aliments crus.
1/2
© Adobe Stock, amixstudio

Si la consommation d'aliments crus est une pratique qui présente beaucoup d'avantages, elle reste à appliquer avec prudence. Retour sur les raisons de manger cru et les précautions à adopter.

Le crudivorisme ou manger uniquement des aliments crus

Et si vous abandonniez vos casseroles ? Avec le crudivorisme, exit la cuisson des aliments ! Le principe est de les consommer crus. Appelée également "alimentation vivante", cette pratique alimentaire fait partie des dernières tendances en matière de nutrition. Elle permettrait notamment d'éliminer les déchets et les toxines accumulés dans l'organisme. Manger cru, c'est consommer la forme la plus naturelle des aliments. Des aliments qui garderaient ainsi toute leur valeur nutritive et leur richesse en vitamines, minéraux et enzymes.

Souvent les adeptes de crudivorisme s'y mettent afin de baisser leur consommation de produits animaliers. Même s'il reste possible de manger de la viande crue, le crudivorisme préconise plutôt les fruits, les légumes, les produits fermentés, les graines, les noix, les algues, les légumineuses... En bref, à l'instar du régime paléo, cette pratique se rapproche de l'alimentation des hommes de la Préhistoire.

Côté bienfaits, la consommation d'aliments crus faciliterait notamment la digestion. En effet, les aliments non cuits contiennent des enzymes qui aideraient l'activité de notre système digestif.

Une pratique alimentaire qui a ses limites

Néanmoins, cette pratique n'est pas sans inconvénients et sans risques. En effet, ne pas cuire ses aliments vous expose, naturellement, à plus de bactéries et microbes. En effet, la cuisson élevée vient à bout de certains microbes et germes comme peuvent l'être la salmonelle, le staphylocoque ou le ténia, par exemple.

De plus, seulement certains nutriments sont activés et se déclarent au cours de la cuisson. C'est bien connu, la cuisine implique des réactions chimiques et les nutriments contenus dans les aliments interagissent entre eux. Cuire les aliments peut faciliter l'absorption de certains nutriments comme les protéines, même si par la même occasion, elle en détruit, comme certaines vitamines.

Les aliments contiennent beaucoup de fibres. Même si ces dernières favorisent la digestion, elles peuvent aussi la compliquer. Consommer cru amène l'organisme à redoubler d'efforts pour casser les molécules contenues dans nos aliments et les transformer. Le trop-plein de fibres peut amener des ballonnements, des irritations intestinales ou des douleurs abdominales. C'est aussi une question d'habitude.

Quelles sont les précautions à prendre ?

Le crudivorisme est donc à adopter avec parcimonie. Même si cela n'élimine pas tous les germes, veillez à bien rincer vos aliments avant de les consommer. Il est également meilleur de privilégier la fraîcheur, spécialement lorsqu'il s'agit de viande ou poisson. Discutez-en avec votre boucher ou le poissonnier. De plus, certains aliments crus ont tout de même besoin d'aide pour activer leurs bienfaits. C'est le cas de la carotte, riche en bêta-carotène, ce nutriment est mieux absorbé lorsque la carotte est associée à une huile dans le même repas. En outre, il est préférable d'allier alimentation vivante et consommation de produits cuits. Profitez de l'arrivée de l'été pour intégrer cette pratique à votre régime alimentaire.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.