Concombre : tout savoir sur ce légume peu calorique

Chargement en cours
Le concombre est un légume pauvre en calorie, parfait pour garder la ligne !
Le concombre est un légume pauvre en calorie, parfait pour garder la ligne !
1/2
© Adobe Stock, beats_

En été, le concombre est la star des salades. Un légume rafraîchissant, hypocalorique, riche en vitamines et minéraux, qu'il est autorisé de consommer sans modération. Et si on l'aime cru, il peut aussi se consommer cuit. Voici tous les secrets que vous ne connaissiez pas sur cette crudité.

Un peu d'histoire

Les premières traces du concombre remonteraient à 10 000 ans avant notre ère. Il est d'abord apparu en Inde, puis au Moyen-Orient, avant d'atterrir en Chine et d'arriver dans les assiettes des Égyptiens. En France, c'est Charlemagne qui le fait connaître en imposant sa culture sur ses terres.

Le concombre est une cucurbitacée et on compte plusieurs centaines de variétés différentes, dont une quarantaine en France. Chacune a sa propre apparence et sa propre saveur. Voici les variétés les plus connues :

• Le concombre "hollandais" : originaire des Pays-Bas, cette variété est la plus répandue sur nos étals français. Elle représente en effet 80% de la production française de concombres et fait naturellement partie des concombres les plus consommés. Long, lisse et pas amer, il remporte généralement l'adhésion.

• Le concombre épineux : sa peau est parsemée d'épines comme celle d'un gros cornichon, d'où son nom. Sa chair granuleuse est assez amère, et il est principalement cultivé dans le sud de la France, en plein champs.

• Le concombre blanc parisien : sa peau et sa chair sont blanches. Il s'agit d'une variété précoce, dont la chair est douce et peu amère.

Comment choisir et conserver le concombre ?

Si on trouve le concombre toute l'année, sa pleine saison s'étale d'avril à octobre. Il est donc très important de le consommer uniquement à cette période. Pour bien le choisir, voici quelques indications :

Le concombre doit être ferme et lisse. Sa peau doit être brillante et ne pas porter de coupures. Ses deux extrémités doivent être bien fermes. Si vous n'aimez pas les pépins, privilégiez les concombres de petite taille.

Pour ce qui est de sa conservation, si vous l'avez choisi bien ferme, il reste très résistant. Non entamé, il peut se conserver au moins une semaine. Lorsque vous commencez à le couper, il est conseillé de protéger l'extrémité dans un film étirable avant de le remettre au réfrigérateur. Il est à éviter de le congeler, car sa chair va devenir molle et fade. Toutefois, vous pouvez réaliser des bocaux de pickles de concombre, que vous pouvez garder plusieurs semaines. C'est aussi une bonne idée pour un apéritif sain.

Le concombre et ses bienfaits

Le concombre est composé de 96% d'eau et contient seulement 13 kcal pour 100g. S'il fait partie des aliments les plus légers, il contient de nombreux nutriments comme des vitamines et des minéraux indispensables à notre santé : vitamine C, potassium, sodium, phosphore... Ainsi, il est important de le consommer pour une alimentation saine et profiter de ses pouvoirs :

Antioxydants : des composés qui protègent les cellules du corps des dommages causés par les radicaux libres. Ces derniers sont des molécules très réactives qui seraient impliquées dans le développement des maladies cardiovasculaires, de certains cancers et d'autres maladies liées au vieillissement.

• Une source de cuivre : une fois épluché, le concombre est une source de cuivre, qui est nécessaire à la formation de l'hémoglobine et du collagène (protéine servant à la structure et à la réparation des tissus) dans l'organisme. Plusieurs enzymes contenant du cuivre contribuent également à la défense du corps contre les radicaux libres.

• Vitamine K : Pensez à ne pas toujours jeter la peau du concombre. En effet, cette dernière est une source de vitamine K. Elle est importante pour la fabrication de protéines qui vont stimuler la coagulation du sang. La vitamine K aide également à la formation des os.

Comment consommer le concombre ?

Qu'il soit tranché ou en dés, le concombre va donner un coup de fraîcheur à vos salades. Vous pouvez le déguster simplement avec un peu de jus de citron et un filet d'huile d'olive ou accompagné d'un yaourt à la grecque. En version râpé, dans une crème épaisse avec de l'ail, de la menthe et de la coriandre, vous obtiendrez un succulent tzatziki pour y tremper des crudités ou du pain pita. Le concombre est aussi un légume facile à farcir. Après avoir retiré les pépins et creusé dans sa chaire, vous pouvez le garnir de rillettes au thon maison, de fruits de mer, de riz... Vous pouvez aussi réaliser des rouleaux en réalisant des bouchées de fromage. Et n'oubliez pas de le consommer en gaspacho relevé d'une petite pointe de piment. S'il est consommé cru, il peut aussi se cuisiner cuit, comme la courgette. Vous pouvez le faire poêler, sauté au beurre, cuit à l'étuvée, à la béchamel... il accompagnera ainsi des plats de viandes et de poissons.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.