Arrêt de la cigarette : quels aliments privilégier lors de la transition ?

Chargement en cours
Intégrer des collations, consommer des protéines maigres et des fibres et limiter les aliments gras et sucrés sont des conseils à intégrer lors du sevrage tabagique.
Intégrer des collations, consommer des protéines maigres et des fibres et limiter les aliments gras et sucrés sont des conseils à intégrer lors du sevrage tabagique.
2/2
© Adobe Stock, gorynvd

Si arrêter de fumer est bénéfique pour la santé, il convient d'adopter une alimentation adaptée à la période de sevrage tabagique. La raison ? Minimiser les effets de l'arrêt de la cigarette, et notamment la prise de poids. Zoom sur les aliments à consommer !

Arrêt de la cigarette et prise de poids : quel lien ?

Selon Santé Publique France, chaque année pas moins d'un quart des fumeurs tenteraient d'arrêter de fumer au moins une semaine... en vain ! Il faut dire que la fatigue, l'irritabilité mais aussi la faim s'invitent généralement chez les accrocs de la cigarette, les décourageant fortement à mener à bien leur projet. Et si la prise de poids n'est pas systématique lors de l'arrêt du tabac, elle survient dans bien des cas lors du sevrage et peut être de 3 à 15 kilos selon les personnes. En cause ? La modification du métabolisme, la nicotine n'exerçant plus son rôle de coupe-faim, les fringales peuvent être de mise ! Autre raison : le changement d'alimentation. En effet, arrêter la cigarette c'est aussi redécouvrir les différents goûts et odeurs des aliments qui étaient altérés par la nicotine. De ce fait, la gourmandise frappe davantage et avec elle, les risques de pulsions sucrées et salées ! Pour limiter la prise de poids, il est donc conseillé de miser sur certains aliments sans pour autant suivre de régime trop restrictif afin de faciliter l'arrêt du tabac.

Arrêt de la cigarette : quels aliments privilégier ?

Suivre une alimentation adaptée au sevrage tabagique va permettre d'éviter la prise de poids et les compensations alimentaires, de maintenir un poids santé, de faire le plein de bons nutriments mais aussi de contrer les effets de l'arrêt de tabac sur le métabolisme. Pour ce faire, il est tout d'abord recommandé de fractionner l'alimentation et intégrer des collations. En effet, un fumeur a pour habitude de se mettre quelque chose à la bouche. Prendre un goûter va ainsi permettre de remplacer la pause cigarette et de couper l'envie de fumer. Le bon réflexe d'une collation saine ? Coupler une source de protéines avec une source de fibres à l'instar d'une barre céréalière et d'un fruit. Aussi, il convient d'intégrer une source de protéines maigres à chaque repas comme de la viande blanche, du poisson ou des oeufs et de limiter la consommation de produits sucrés et gras comme les confiseries, les gâteaux apéritifs et autres charcuteries. Enfin, les fibres alimentaires sont recommandées ! Vous pouvez les retrouver dans les fruits comme les oranges, les pommes et les bananes mais aussi les légumes de type tomate ou carotte, les produits céréaliers et les légumineuses.

Arrêt de la cigarette : quelle hygiène de vie adopter en parallèle ?

Si l'alimentation est primordiale lors de l'arrêt de la cigarette, certaines habitudes de vie sont également préconisées. Par exemple, l'hydratation est indispensable car le cerveau peut rencontrer des difficultés à dissocier les signaux de faim et de soif. De plus, boire de l'eau permet de drainer le corps des toxines de nicotine qui subsistent. Ainsi, il est conseillé de boire au moins 1,5 à 2 litres d'eau au quotidien. Autre réflexe à adopter ? Pratiquer une activité physique qui fait la part belle à la musculation dans le but d'augmenter la masse musculaire et doper ainsi le métabolisme de base. Si la motivation vous gagne, vous pouvez marcher 30 minutes tous les jours ou bien faire un peu de vélo.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.