5 conseils pour respecter son régime sans gluten en voyage

Chargement en cours
Pensez à emporter des aliments sans gluten avec vous en voyage.
Pensez à emporter des aliments sans gluten avec vous en voyage.
1/2
© Adobe Stock, Sasajo

Que ce soit à cause d'une intolérance au gluten ou d'une maladie coeliaque, avoir un régime sans gluten n'est pas toujours facile chez soi. Alors, en vacances, c'est encore plus compliqué. Pour éviter de vous retrouver au dépourvu, quelques précautions s'imposent. Suivez le guide.

Emporter de la nourriture

Afin de ne pas vous retrouver dans la panade si aucune option sans gluten n'est disponible durant votre voyage, mieux vaut prévoir une petite réserve de nourriture au cas où. Pain sans gluten, galettes de riz, biscuits, pâtes, fruits secs... Des aliments faciles à transporter et à préparer, en somme. Attention toutefois si vous prenez l'avion : certaines destinations contrôlent avec soin les denrées alimentaires qui entrent sur leur territoire. Renseignez-vous avant le départ pour éviter les impairs.

Privilégier la location à une chambre d'hôtel

Malheureusement, les cuisines des hôtels ne sont pas les lieux les plus adaptés pour éviter les contaminations croisées, qui peuvent sévèrement nuire à la santé des personnes ne pouvant consommer de gluten. La solution ? Privilégier la location d'une maison ou d'un appartement de vacances. Ainsi, vous aurez accès à une cuisine équipée, qui vous permettra de cuisiner vos propres plats, sans problème ni risque. À noter que les appart'hôtels proposent également des chambres dotées de kitchenettes.

Contacter les associations locales

La plupart des grandes villes et la plupart des pays possèdent des associations consacrées aux personnes coeliaques. Ces dernières seront les mieux placées pour vous renseigner sur la législation et les habitudes locales en matière d'étiquetage de la composition des produits. Elles pourront aussi vous recommander des bonnes adresses "sans gluten", que ce soit en termes de restauration ou d'hébergement. La solidarité virtuelle pourra être d'une grande aide pour faciliter vos vacances en dépit de vos indispositions alimentaires.

Prendre des notes

Si vous ne parlez pas la langue du pays dans lequel vous vous rendez, préparez en amont une petite carte sur laquelle vous expliquez votre régime alimentaire, ainsi que les problèmes de santé dont vous souffrez, en trois langues : le français, l'anglais, et la langue de votre destination. Notez également le nom des céréales que vous pouvez et ne pouvez pas consommer, ainsi que quelques recommandations en cas de problème : personne à contacter en cas de malaise dû à une ingestion imprévue, médicaments, etc.

Déclarer sa condition

L'intolérance au gluten et la maladie coeliaque ne sont plus si rares aujourd'hui, et de nombreuses mesures sont prises à l'internationale pour aider celles et ceux qui ont besoin d'un régime sans gluten pour être en bonne santé. Si c'est votre cas, pensez à le signaler à votre voyagiste, à votre compagnie aérienne, à votre hôtel ou aux restaurants dans lesquels vous pourriez faire des réservations. Cela leur permettra de mettre en oeuvre tout ce qu'il faut pour accommoder vos besoins et vous permettre un voyage plus serein.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.