Zoom sur les bienfaits du yoga hormonal

Chargement en cours
Le yoga hormonal s'adresse principalement aux femmes, de l'adolescence à la ménopause.
Le yoga hormonal s'adresse principalement aux femmes, de l'adolescence à la ménopause.
1/2
© iStock, fizkes

Parmi toutes les différentes formes de yoga, il y en a une qui gagne à être connue : le yoga hormonal, ou yoga des hormones. Créée en 1991, par une femme brésilienne, cette activité sportive permet de réactiver le système hormonal pour retrouver son équilibre interne. Mais comment ça fonctionne, au juste ?

Le système hormonal régit de nombreux aspects de votre vie, sans forcément s'en rendre compte. Humeur, sommeil, fertilité, poids, douleurs menstruelles, qualité de la peau, des ongles, des cheveux... Les hormones régissent, à peu près tout. Pour les réguler, il existe certains médicaments, qui agissent notamment dans le cas de problèmes de thyroïde. Mais pour celles et ceux qui ne sont pas atteint de ce type de maladie, le yoga hormonal est une bonne solution pour réguler vos hormones.

Le yoga hormonal, c'est quoi ?

Si les bienfaits du yoga ne sont plus à prouver lorsqu'il s'agit de travailler sa souplesse et de retrouver sa sérénité, le yoga des hormones, lui, est un peu différent. Créé en 1991, par une yoga thérapeute brésilienne, Dinah Rodriguez, il permet de réactiver le système hormonal, en travaillant de manière spécifique sur les glandes (ovaires, thyroïde, hypophyse et surrénales).

Il s'agit en réalité d'une adaptation des postures de l'Hatha Yoga et du Kundalini Yoga, le tout lié à une technique tibétaine de circulation de l'énergie. Les enchaînements de postures dynamiques et les techniques de respiration sont spécialement conçues pour entraîner une réponse positive de la part du système hormonal. Les enchaînements sont précis, rigoureux, et demandent une véritable formation, raison pour laquelle les yoga thérapeutes qui pratiquent cette discipline sont encore assez rares en France.

Sur quel type de problèmes agit-il ?

Le yoga hormonal, comme son nom l'indique, agit sur la grande majorité des complications liés à des problèmes hormonaux, et ce, quel que soit l'âge des participantes et des participants. Parmi les problèmes les plus courants, on retrouve bien évidemment le syndrome pré-menstruel, les règles douloureuses ou encore l'endométriose de niveau 1 et 2. Mais aussi des choses très différentes, comme les ovaires polykystiques, l'infertilité inexpliquée, la ménopause, le stress ou encore le syndrome du canal carpien.

Comme pour de nombreuses disciplines, il existe également des contre-indications. Ainsi, le yoga des hormones est déconseillé aux femmes qui souffrent d'hyper thyroïdie ou de gros fibromes. Dans tous les cas, l'idéal est bien évidemment de consulter un spécialiste avant de se lancer, afin de vérifier qu'il s'agit bien d'une pratique qui vous convient.

Une pratique qui fonctionne sur le long terme

Le principe de ce type de yoga vous intéresse ? Sachez qu'il ne s'agit pas d'une chose qui se pratique en dilettante. Les spécialistes recommandent une séance par semaine pour gagner en confort, et deux à trois séances hebdomadaires pour un véritable effet thérapeutique. Bonne nouvelle : le yoga hormonal permet également de booster le tonus et de refaire le plein d'énergie. Il est recommandé de l'adolescence à la fin de la ménopause, et les hommes peuvent lui aussi profiter de ses bienfaits.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.