Sport : comment gérer sa respiration pendant l'effort ?

Chargement en cours
Qui dit effort, dit aussi apprendre à gérer votre respiration.
Qui dit effort, dit aussi apprendre à gérer votre respiration.
1/2
© Adobe Stock, PheelingsMedia
A lire aussi

Lors d'un effort physique, quelle que soit son intensité, bien gérer votre respiration peut ne pas être évident. Pire encore, une mauvaise gestion de celle-ci peut engendrer des blessures. Perdue et en manque de pratique ? Voici quelques conseils à appliquer pour mieux maîtriser votre respiration pendant l'effort.

Mauvaise respiration pendant l'effort : quelles conséquences ?

Qu'il s'agisse d'un cours de yoga, de Pilates de boxe, ou encore même du simple fait de monter des escaliers, l'inspiration et l'expiration jouent dans chaque type d'effort physique un rôle déterminant et très important. Plus celui-ci est intense, plus la respiration est forte et rapide car le corps a besoin, tout comme les muscles qui travaillent, de plus d'oxygène que d'habitude.

Lorsque l'exercice n'est pas habituel, il peut vous arriver de vous concentrer sur l'effort à produire et d'en oublier votre respiration. Pourtant, une mauvaise gestion du souffle implique souvent un exercice mal réalisé, des muscles raides et par la suite moins d'effets sur le corps. Si le souffle est bien géré, il peut au contraire créer une stabilité dans le tronc qui permet d'améliorer la puissance de vos exercices.

Adopter la respiration abdominale

Savoir gérer votre respiration, c'est aussi adopter la bonne gestuelle lors de votre exercice. En effet, pour réaliser le mieux possible vos séances de sport, on vous conseille d'apprendre à respirer différemment : non pas par le thorax mais par le ventre. Une façon de faire pas forcément évidente au premier abord mais très efficace sur la durée. En respirant par le thorax, les capacités des poumons ne sont pas pleinement utilisées, ce qui peut vous amener à vous fatiguer plus vite. Lorsque la respiration est abdominale, le cerveau et les muscles sont mieux oxygénés : il n'y a pas de point de côté ou de sensation de manque de souffle, ce qui vous permet de pratiquer l'effort plus longtemps.

Mieux se concentrer sur les phases d'inspiration et d'expiration

Pratiquer le sport à domicile engendre souvent la prise de mauvaises habitudes, comme retenir sa respiration pendant l'effort, inspirer par la bouche, inverser les phases d'expirations... Autant d'attitudes dont il faut essayer de vous débarrasser à tout prix afin d'adopter une respiration parfaite. Lors d'un exercice, il est par exemple préférable d'inspirer par le nez lors de la phase de détente. Lors de la phase de contraction des muscles, le mieux est de souffler par la bouche, pour mieux expulser le CO2 des poumons.

En fonction des exercices pratiqués, il existe aussi plusieurs manières de gérer votre respiration. Lors d'un exercice d'endurance, le mieux est de garder une respiration naturelle, profonde, fluide et régulière, en écoutant vos besoins et votre corps. Dans le cas d'exercices de musculations en revanche, l'idée est d'inspirer et d'expirer le plus longtemps possible pour tenir au mieux. Il ne vous reste qu'à vous y mettre !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.