Slow Parenting : la nouvelle tendance éducative pour une vie plus sereine

Chargement en cours
Ralentir, prendre le temps de créer et de partager en famille telle est la philosophie du slow parenting.
Ralentir, prendre le temps de créer et de partager en famille telle est la philosophie du slow parenting.
1/2
© Adobe Stock, fizkes

Dans un monde où tout va trop vite, la tendance est au ralentissement jusque dans les relations parents-enfants. C'est ce que prône le slow parenting. Zoom sur ce mode d'éducation venu d'outre-Atlantique.

Les jours, les semaines, les années défilent à une vitesse folle. Les parents ne cessent de courir après le temps et dans ces emplois du temps surchargés, les enfants tentent de suivre la cadence comme ils le peuvent. Un rythme effréné qui fatigue tout le monde et qui incite certains parents à lever le pied afin de se recentrer sur l'essentiel : la famille.

Qu'est-ce que le slow parenting ?

Une invitation à ralentir, une éloge de la lenteur. Le slow parenting, ou "être parents plus lentement", est un mouvement né aux Etats-Unis. Après le concept de slow life qui incitait à ralentir le rythme au quotidien, le slow parenting invite les parents à prendre le temps dans leur façon d'aborder leur rôle, d'arrêter de toujours chercher à en faire plus, en faire trop, trop vite, trop de choses à la fois, à toujours vouloir occuper les enfants au risque de les sur-stimuler et de les épuiser. Le slow parenting n'est pas forcément passer totalement en mode tortue et ne plus rien faire du tout. L'idée est plutôt de se demander si toutes ces taches quotidiennes sont réellement source d'épanouissement et de bien-être pour la famille.

Des enfants aux emplois du temps de ministre

Par soucis d'offrir à leur progéniture une enfance privilégiée, certains parents les inscrivent à une multitude d'activités extra-scolaires. Mais toutes ces activités les privent d'un précieux temps libre, sans horaires, ni contrainte alors même que l'oisiveté est essentielle à leur développement. Le slow parenting revient à calmer le jeu sur les activités structurées des enfants afin de pas multiplier les sources de stress pour les plus jeunes.

Comment faire pour passer en mode slow parenting ?

En commençant par se demander régulièrement si le rythme et le style de vie nous correspond vraiment. Est-ce que la famille a le temps de partager des vrais moments de qualité ensemble, est-ce que parents et enfants sont vraiment dans l'instant présent ou sont-ils pris dans une succession de tâches à accomplir ?Si la famille trouve régulièrement le temps de se créer des moments de reconnexion tous ensemble, tout va bien. Sinon, il faut trouver des façons de modifier le schéma de vie, modifier l'emploi du temps des activités extra-scolaires de façon à ce que cela ne se résume pas à simplement déposer les enfants les uns après les autres à leur cours de basket, danse ou dessin. Il faut alors revenir à l'essentiel en étant à l'écoute des enfants, en respectant les temps d'ennui essentiels à leur repos, à leur créativité, en ne cherchant pas forcément à remplir leur emploi du temps. Libérer du temps pour les enfants c'est aussi en libérer pour les parents pour que la famille puisse se retrouver et créer de précieux souvenirs ensemble.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.