Sève de bouleau : quelles sont ses vertus bien-être ?

Chargement en cours
La sève est récoltée directement à même l'arbre par une entaille respectueuse.
La sève est récoltée directement à même l'arbre par une entaille respectueuse.
1/2
© Adobe Stock, vvvita

Et si vous vous laissiez tenter par la sève de bouleau ? Consommer ce liquide également appelé "eau de bouleau" procure de nombreux bienfaits à l'organisme. Les voici.

La sève de bouleau se récolte en mars-avril, lors de la montée de la sève des racines aux branches. Il suffit de réaliser une entaille sur le tronc de l'arbre pour récupérer le précieux liquide. Attention toutefois, la récolte de la sève de bouleau se fait selon une technique bien précise afin de ne pas fragiliser l'arbre. Transparente, la sève de bouleau a un goût plutôt neutre. Elle se consomme fraîche au printemps, puis pasteurisée ou fermentée le reste de l'année.

À savoir : La sève de bouleau n'est pas conseillée aux femmes enceintes ni aux enfants de moins de 12 ans. Les personnes présentant des oedèmes liés à des maladies cardiaques ou rénales doivent s'abstenir d'en consommer et les patients ayant un traitement à base de diurétiques doivent en discuter avec leur médecin avant d'entamer une cure. Au-delà de ces contre-indications, les vertus de la sève de bouleau sont multiples.

Les bienfaits de la sève de bouleau

Riche en vitamines et en oligo-éléments, drainante, anti-inflammatoire, antalgique et assouplissante articulaire, la sève de bouleau a tout pour plaire ! Elle aide à renforcer le système immunitaire et avec ses propriétés détox, elle contribue à nettoyer l'organisme en profondeur. C'est une alliée minceur intéressante dans le cadre d'un régime et elle se révèle aussi efficace pour éliminer les calculs urinaires, lutter contre les cystites chroniques, la goutte, l'eczéma, le psoriasis ou encore l'arthrose.

Par ailleurs, la sève de bouleau contient de la vitamine C, du calcium et du silicium (bons pour les os), du zinc (anti-oxydant), du magnésium et du lithium (pour améliorer le moral), du fer (pour lutter contre la fatigue) ainsi que des enzymes et des ferments qui contribuent à équilibrer le microbiote intestinal.

Comment faire une cure de sève de bouleau ?

Pour profiter de toutes les vertus de la sève de bouleau, il est conseillé de la consommer sous forme de cure : une période de 3 semaines est idéale. A raison d'un verre de sève de bouleau chaque matin à jeun, prévoyez environ 1,5 litre par semaine. Conservez votre sève au frigo, afin de retarder la fermentation qui lui donne un goût plus acide.

Le printemps est la meilleure période pour entreprendre cette cure car vous trouverez de la sève fraîche. Mais vous pouvez vous lancer dans une cure à tout moment de l'année avec une sève pasteurisée, en cas de fatigue ou quand vous avez l'impression que votre système immunitaire est en berne.

Sève de bouleau ou jus de bouleau ?

Attention à ne pas confondre sève de bouleau et jus de bouleau, dont les propriétés sont moins concentrées. Ce dernier s'obtient par décoction de feuilles de bouleau. Réputé principalement pour ses fonctions diurétiques, il ne se boit pas pur : diluez-en quelques centilitres dans un grand verre d'eau chaque matin, à consommer de préférence là aussi pendant une cure de 3 semaines. De manière générale, privilégiez une sève de bouleau bio que vous achèterez en magasins bio, pharmacie ou herboristerie. Ou mieux, que vous récupérerez (délicatement) directement dans votre jardin ou en forêt !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.