Seul en quarantaine : comment positiver ?

Chargement en cours
Une fois apprivoisée, la solitude du confinement peut être une véritable alliée.
Une fois apprivoisée, la solitude du confinement peut être une véritable alliée.
1/2
© Adobe Stock, Drobot Dean

Le confinement prend une dimension toute particulière lorsqu'on le vit seul. Il convient alors de dompter cette solitude pour en faire une alliée. Voici comment tirer un maximum de bénéfices et traverser cette quarantaine en solo avec brio !

Le confinement avec son lot d'inactivité physique, d'ennui, de stress, d'enfermement n'est évident pour personne. Mais pour certains, la solitude vient compléter cette liste de désagréments et elle ajoute de l'isolement à l'isolement. Si la solitude peut être salvatrice, elle peut aussi générer son lot de stress et d'angoisse supplémentaire et ainsi renforcer certaines fragilités. L'être humain est sociable et a besoin de contact. Ce n'est pas pour rien que l'isolement est utilisé comme une arme de répression en prison, ou pire comme acte de torture dans certains camps. En période de confinement, il est essentiel d'apprivoiser cette solitude pour ne pas déprimer et transformer cette difficulté en quelque chose de positif.

Se dire que l'on n'est pas seul

Comme le soulignait le docteur Matthieu Ricard dans un message posté sur son compte Instagram, "nous sommes tous ensemble dans cette épreuve." Savoir que l'on n'est pas seul aide à supporter le confinement, à relativiser. Tout comme se souvenir que la quarantaine est le seul moyen de se protéger et de protéger les autres.

S'occuper

Tous les Français ne sont pas en télétravail. Pour ceux touchés par l'oisiveté, il est essentiel de s'occuper. Et bonne nouvelle, à la maison les occupations ne manquent pas : rangement, bricolage, lecture, regarder des films, des séries, des documentaires, jardiner (même sur son rebord de fenêtre des herbes aromatiques), cuisiner, coudre, tricoter, peindre, dessiner, colorier, faire du sport...

Mettre en place une routine

Cela aide à structurer ses journées et à ne pas être complètement perdu dans un espace temps qui peut rapidement se distendre. Pas d'injonction, mais plutôt la mise en place d'une certaine régularité dans l'heure du lever et du coucher, des repas, des différentes activités. La mise en place d'une to do list aide également à rythmer ses journées.

Garder le contact

Pour casser la solitude, il est important de prendre des nouvelles de ses proches par téléphone, message, appel vidéo. Pensez aussi à prendre des nouvelles de vos voisins en laissant un petit mot dans le hall d'immeuble, pour proposer votre aide. C'est extrêmement valorisant et ça booste l'estime et la confiance en soi !

Faire un travail d'introspection

Ce temps pour soi retrouvé est l'occasion de faire un point sur soi, sa vie, ses projets, l'occasion de réfléchir à l'après confinement, de faire des projets.

Mettre les infos en veille

Prendre des nouvelles oui, alimenter ses peurs non. Les informations tout comme les réseaux sociaux peuvent être anxiogènes. Alors mettez-les en veilleuse. Supprimez toutes les alertes de votre téléphone et ne regardez les infos qu'une fois par jour, limitez votre activité sur les réseaux sociaux, fuyez toutes les fake news, privilégiez les bonnes nouvelles et les infos positives.

Faire du sport

L'activité physique est essentielle pour libérer des endorphines et de la dopamine considérées comme des hormones du bonheur. Grâce au sport, vous vous débarrassez de vos tensions, du stress, vous vous videz l'esprit de toutes ces pensées qui vous encombrent. Et en cette période de confinement ce ne sont pas les programmes en ligne gratuit qui manquent pour se bouger à la maison sans avoir à sortir ni jamais s'ennuyer !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.