Repas de fêtes : quels impacts sur notre corps ?

Repas de fêtes : quels impacts sur notre corps ?
C'est l'estomac qui est le plus touché lors des gros repas de fêtes.

Les retrouvailles tant attendues entre proches autour d'un bon repas traditionnel composé de nombreux mets est imminente ! Bien que très appréciés, les repas de fêtes sont souvent très lourds et ne sont pas sans impacts sur le corps. Zoom.

Comme chaque fin d'année, à l'approche des fêtes, ce sont toujours les mêmes débats et sujets de conversation qui reviennent encore et toujours, sans fin : un repas de Noël ou de Nouvel An est-il forcément le même sans le traditionnel saumon, le savoureux foie gras, le grand plateau de fruits de mer ou encore l'éternelle dinde fourrée ? Peut-on réellement préparer son corps aux repas sans fin que l'on s'apprête à ingérer ? Comment ne pas prendre de poids à ce moment de l'année ou bien comment le perdre après ? Autant de questions liées à un seul et même problème : les excès lors des repas de fêtes. Complètement assumés, ils sont le plus souvent excusés car ils sont à titre exceptionnel. Pourtant, ces mets que l'on ingère et que l'on enchaîne sur plusieurs jours sans réellement faire de pauses ne sont pas sans conséquences sur le corps et l'organisme. Le trop-plein de calories, la sur-stimulation de l'appétit liée à la consommation excessive d'alcool* sur cette période incite, également, à repousser sans cesse les limites de ce que l'on mange. Un véritable problème.

L'estomac : le premier touché

Personne ne s'en cache et c'est même assumé : les fêtes de fin d'année sont synonymes d'excès. Dinde, foie gras, bûche.... Le repas est riche en matières grasses (il dépasserait d'ailleurs les 2000 calories recommandées quotidiennement). Les conséquences se font d'ailleurs remarquer dès la digestion, qui se veut souvent plus difficile et bien plus longue que d'ordinaire. Vous vous sentez lourd, ballonné... et cela peut même aller jusqu'à des crises de foie, des inflammations ou encore des remontées acides. Des problèmes liés à un trop-plein de nourriture qui pousse le corps à produire plus d'acide gastrique que d'habitude pour digérer le tout.

Une somnolence avérée

Puisque l'estomac et donc la digestion sont beaucoup plus sollicités lors du repas, il est récurrent de se sentir somnolent les heures d'après : votre corps consomme en effet beaucoup d'énergie. La raison ? La circulation sanguine est beaucoup orientée vers le système digestif dans ces cas-là, et un peu moins dans les autres parties du corps.

Des problèmes de peau

Enfin, la consommation excessive des différents plats mène souvent à des problèmes de peau. Si vous voyez plusieurs petits boutons ou des rougeurs apparaître partout sur votre visage quelques jours après les fêtes, c'est peut-être signe que vous avez probablement trop mangé. En effet, les repas trop riches peuvent perturber votre organisme et notamment le système vasculaire de votre visage. Enfin, bien que cela puisse varier en fonction des personnes, d'autres symptômes peuvent également se faire ressentir. On peut noter des nausées, des vomissements ou des tremblements. À vous donc, de bien faire attention, d'écouter votre corps et de savoir dire stop pour ne pas vous rendre malade.

*Attention, l'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.