Pourquoi est-ce si dur de se lever le matin ?

Chargement en cours
Si vous êtes réveillée pendant une phase de sommeil profond, il sera plus difficile d'émerger.
Si vous êtes réveillée pendant une phase de sommeil profond, il sera plus difficile d'émerger.
1/2
© Adobe Stock, ALDECAstudio
A lire aussi

Marine Cournede

Les matins difficiles sont un phénomène bien connu de tous. Mais alors, pourquoi le réveil paraît-il souvent aussi insurmontable, et quels sont les moyens pour y remédier ?

Il existe une poignée d'élus - car oui, leur cas s'apparente à celui d'une intervention divine -, qui ne semblent pas souffrir du réveil difficile, et qui sont frais comme des gardons dès la rosée du matin. Mais pour vous autres, qui ne connaissez que trop bien les symptômes d'une émersion compliquée à base de paupières soudées et de cerveau embrumé, sachez que ce phénomène a un nom : l'inertie du sommeil.

Les premières notes de votre alarme retentissent et vous sortent désagréablement de votre torpeur, brouillant parfois vos repères au point de vous laisser face à des questions existentielles telles que la nature de votre existence. "Quel jour est-on ?" "Où suis-je ?" "Qui suis-je ?", le tout généralement succédé par la raison de cette sonnerie qui vous revient en tête : votre travail. Une raison suffisante pour émerger ? Sur le coup vous en doutez mais votre sens des responsabilités finit par vous rattraper et vous filez sous la douche, avant de vous abreuver de café. Alors oui, vous venez d'expérimenter une inertie du sommeil, mais savez-vous pourquoi ?

Le sommeil est constitué de cycles d'une durée d'environ 90 minutes qui incluent deux types d'états: le sommeil paradoxal (où le cerveau est en éveil et le sujet rêve)et le sommeil non paradoxal. Le sommeil non paradoxal comprend 4 stades: l'endormissement, le sommeil léger et deux stades de sommeil profond. Or, lorsque le réveil interrompt un sommeil profond, les hormones présentes dans le sang tendent à rendre le moment vraiment pénible. Voici quelques réflexes à adopter pour des matins plus heureux.

Les bons gestes

Une routine du coucher

Instaurez une sorte de petit rituel chaque soir avant de vous coucher (choix de la tenue du lendemain, préparation du petit-déjeuner et du verre d'eau citronnée des matins difficiles, etc.) Adopter une routine avant d'aller au lit, c'est une façon de signaler à votre cerveau que l'heure du coucher approche, et ce dernier se conditionne mieux à l'endormissement. Pour ne pas perturber cette routine, évitez la lumière bleue du portable ou de l'ordinateur dans l'heure qui précède votre coucher et optez plutôt pour un bon bouquin.

Une routine du lever

Au même titre qu'un rituel de coucher, vous créer une routine au réveil rendra le moment moins pénible. Dès les premières notes de votre alarme, allumez votre lampe, éteignez la sonnerie et levez-vous ! Faites quelques étirements du dos, de la nuque et des bras, afin de réenclencher la circulation sanguine et vous mettre en mode opérationnel. Pour booster votre organisme, rien de tel qu'un grand verre d'eau citronnée (que vous aurez judicieusement placé sur votre table de chevet la veille au soir, rappelez-vous).

Un réveil en musique

Vous réveiller au son d'une musique qui vous plaît peut être une excellente façon d'émerger plus facilement, et par ce biais, de commencer la journée du bon pied. Ainsi, le petit-déjeuner, la douche et le brossage de dents seront baignés dans une ambiance beaucoup plus dynamique que si vous êtes plongée dans le silence complet. Attention cependant à ne pas abuser sur les décibels au risque de déranger votre entourage.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.