Nage méditative : la nouvelle expérience à tester cet été

Chargement en cours
La nage de pleine conscience apporte un sentiment de quiétude absolue.
La nage de pleine conscience apporte un sentiment de quiétude absolue.
1/2
© iStock, Orwai

Jessica Xavier

Avec la canicule et les vacances qui approchent, l'envie de piquer une tête est grande. Pourquoi ne pas essayer la nage méditative ? Nager en conscience, l'expérience qui vous fait plonger dans vos sensations.

Bain cocooning dans sa baignoire, nage en piscine, bains thermaux... le pouvoir relaxant de l'eau n'est plus à démontrer. Et associer ses vertus apaisantes aux bienfaits de la méditation vous plongera dans une nouvelle expérience sensorielle décontractante.

Nager en conscience c'est quoi ?

La nage est en soi une sorte de méditation, de relaxation. Nager permet de réguler la respiration et d'oxygéner les muscles tandis que la flottaison favorise le relâchement. La natation permet aussi de lâcher prise et de se déconnecter mais la nage méditative va un peu plus loin. Nager en conscience consiste à se connecter à ses ressentis, à être attentif à son souffle, à ce que procure le contact de l'eau sur sa peau, sur son corps.

L'eau, cet élément vital

Le corps humain est composé à environ 65% d'eau (pour un adulte). Dès les premiers instants de la vie l'être humain évolue dans un milieu liquide. "Tous les échanges chimiques, biologiques, physiologiques dans le corps se font grâce aux liquides présents dans l'organisme" explique Denis Tran, professeur de Qi gong. L'eau est essentielle. Se plonger dans cet élément vivant, purificateur, pour méditer apporte un plus. "Méditer dans l'eau est une bonne chose, explique Tenzin Khidup, moine tibétain, enseignant au Spa Mont Kailash. L'eau est un élément vital, présent partout dans la nature. Pour méditer, c'est mieux si l'eau est à la température du corps. Et à la piscine, choisir les moments les plus calmes car le bruit perturbe le mental", conseille le moine. Et Denis Tran d'aller plus loin : "L'eau permet un relâchement des tensions physiques. Quand on entre dans l'eau, la relaxation est immédiate au niveau de la peau, des fascias, des muscles et ce relâchement impacte le reste du corps. L'eau à température du corps permet un relâchement des tensions émotionnelles, une relaxation instantanée. Si l'on peut, mieux vaut privilégier les eaux naturelles en lac, rivière qui contiennent plus de vie que l'eau du bain à la maison qui est traitée et dévitalisée."

Comment faire ?

Ralentir le rythme est primordial, la nage méditative n'est pas une nage de la performance. Tout ici se joue dans les ressentis et l'intention portée sur votre bien-être : "Il faut rentrer dans l'eau avec l'objectif de se centrer sur ses ressentis, de sentir ce qui nous fait du bien, ce que nous apporte le contact avec l'eau. Il est important de comparer la situation avant d'entrer dans l'eau et après." Et si vos pensées papillonnent, ramenez votre esprit sur vos sensations et votre respiration, mais sans chercher à la contrôler. Ne cherchez pas à respirer d'une certaine façon, respirez selon votre rythme, concentrez-vous sur l'effet que cela produit.Pour vous couper complètement du monde, vous pouvez vous immerger et écouter le silence sous l'eau.

Pour une détente maximale, évitez les plages ou piscines bondées de monde et restez vigilante. L'eau peut-être à la fois source d'apaisement et de danger. Optez pour des lieux de baignade calmes, surveillés, que vous connaissez et restez en alerte. "Ce moment de vigilance nous polarise, nous ancre dans l'instinct présent", précise Denis Tran. Terminez votre nage par une douche à l'eau claire pour retirer le chlore ou le sel, séchez-vous et hydratez-vous d'une eau ou tisane tiède. Appréciez ce sentiment d'apaisement qui vous enveloppe.

Merci à Tenzin Khidup, moine tibétain, enseignant au Spa Mont Kailash à Paris et à Denis Tran auteur de "8 points merveilleux pour tout soigner" aux éditions Leduc, professeur de Qi Gong et diplômé de l'université de médecine de Montpellier en Méditation et santé, pour leurs informations.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.