Méditation : comment se mettre dans les bonnes conditions ?

Chargement en cours
La méditation est une discipline compétente pour diminuer le stress, l'anxiété et les insomnies.
La méditation est une discipline compétente pour diminuer le stress, l'anxiété et les insomnies.
1/2
© Adobe Stock, Syda Productions

Pratique bienfaisante à souhait, la méditation fait de nombreux adeptes. Et pour cause, elle permet de prendre soin à la fois de son corps et de son esprit. Voici quelques tuyaux pour tirer profit de la méditation et observer des résultats rapidement.

La méditation, pourquoi ? Pour qui ?

Plus de 8 personnes sur 10 se seraient déjà frottées à la méditation afin de réduire leur stress, selon une étude réalisée par Petit Bambou et YouGov. Il faut dire que cette discipline millénaire est compétente pour diminuer bien des désagréments tels que le stress, l'anxiété, les insomnies et ainsi gagner en sérénité. Mais encore faut-il mettre toutes les chances de son côté pour parvenir à doper son bien-être grâce à la méditation !

Créer un environnement propice à la méditation

Quand le stress vous asphyxie, c'est qu'il est temps de méditer ! Pour ce faire, il est indispensable que vous vous mettiez au calme, dans un endroit où vous vous sentez en pleine sécurité et où personne n'est susceptible de vous interrompre lorsque vous méditez. Aussi, pensez à vous fixer une plage horaire, histoire de tenir cette bonne résolution : le matin pour débuter la journée sereinement, le midi pour recharger les batteries ou le soir pour vous débarrasser des tensions, c'est vous qui voyez ! Si vous le pouvez, dédiez un espace à votre pratique et créez une atmosphère adaptée : tapis, bougie ou encens sont les bienvenus. Côté tenue, préférez des vêtements amples où le confort est de mise. Enfin, libre à vous de diffuser une musique apaisante pour vous accompagner lors de la méditation.

Adopter la bonne posture

Pour une séance de méditation réussie, ayez toujours en tête le mot "confort". Il est important que vous vous sentiez à l'aise et enclin(e) à méditer. Si dans la tradition bouddhiste il est de coutume d'adopter la position du lotus, vous pouvez aussi reproduire celle du demi lotus. Pour exécuter la première, il vous suffit de croiser les jambes en maintenant les genoux au sol, le pied gauche posé sur la cuisse droite et le pied droit posé sur la cuisse gauche, les plantes des pieds en direction du ciel. Quant à la deuxième, elle demande de croiser les jambes, le pied gauche positionné contre le périnée et le pied droit au-dessus du mollet. Que vous adoptiez la posture du lotus ou celle du demi lotus, veillez à vous installer sur un tapis et sur un coussin prévus à cet effet. Si ces deux positions ne vous séduisent pas, tentez de vous asseoir sur une chaise ou un canapé mais sans jamais vous adosser, les pieds posés à plat au sol afin de vous sentir bien ancré(e). Dans tous les cas, placez vos mains à plat sur vos cuisses, les épaules légèrement en avant. Pensez à bien relâcher le corps tout en vous tenant droit(e).

Se focaliser sur la respiration

C'est l'une des bases de la méditation. La respiration ne doit pas être négligée, bien au contraire, elle mérite d'être observée. Tout d'abord, inspirez profondément puis expirez doucement et longuement. Lorsque vous expirez, observez les mouvements de votre ventre, de votre gorge et de vos épaules. Faites ce cycle huit fois ! Concentrez-vous sur les sensations apportées par votre respiration et recommencez ce cycle.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.