Manque de soleil : quelles conséquences sur le moral ?

Chargement en cours
Les conséquences du manque de lumière sur notre organisme ne sont pas négligeables.
Les conséquences du manque de lumière sur notre organisme ne sont pas négligeables.
1/2
© Adobe Stock, Rido
A lire aussi

Si vous êtes guilleret.e à l'idée de voir les fêtes de fin d'année approcher, votre moral accuse peut-être une importante baisse depuis quelques semaines. En d'autres termes, il est à l'image de la météo : maussade. En cause ? Le manque de lumière ! Explications.

Le soleil et ses incroyables bienfaits

C'est bien connu, le soleil et ses ultra-violets peuvent provoquer de terribles dommages allant jusqu'au cancer de la peau. À contrario, à petites doses, il est source de nombreux bienfaits. En effet, le fait de s'exposer à la lumière naturelle permet de stimuler différentes hormones à l'instar de celle du bonheur : la sérotonine. Ainsi, plus la luminosité est faible, moins cette hormone est sécrétée, plus l'horloge biologique est déréglée et le moral a alors plus de risque de chuter. C'est pourquoi, chaque année, c'est la même chanson : un Français sur cinq est touché par le blues de saison lorsque la lumière se fait discrète, notamment d'octobre à mars. Ajoutez à cela le combo pluie/froid, est le tour est joué !

Comment se traduit le manque de soleil sur l'organisme ?

Loin d'être anodines, les conséquences du manque de lumière sur notre organisme peuvent être pesantes au quotidien. À commencer par le moral qui peut être grandement grignoté. Ce phénomène est baptisé blues hivernal mais peut vite être surnommé aussi dépression saisonnière si les symptômes s'aggravent. Au programme des réjouissances : tristesse, mélancolie, repli sur soi ou encore perte de motivation. Des troubles de l'humeur se manifestent également avec une irritabilité significative. Résultat ? Les personnes entrent dans une véritable spirale négative et ont tendance à ne voir que le verre à moitié vide et se focalisent donc sur les problèmes. Ce manque de soleil entraine aussi une carence en vitamines D responsable d'une importante baisse d'énergie. Enfin, le sommeil est également impacté et ne devient plus réparateur jusqu'à fragiliser le système immunitaire.

Quelles solutions pour pallier le manque de lumière durant l'hiver ?

Vous l'aurez compris, il est plus que nécessaire de compenser ces carences afin de doper votre moral et vous permettre de retrouver toute votre énergie. Pour ce faire, des solutions existent :

• Faire une cure de vitamines et minéraux

Se complémenter en hiver peut être très bénéfique ! Et pour cause, lumière en moins = vitamines D en moins. Pour faire le plein, optez pour une alimentation adaptée avec des poissons gras comme le saumon, la sardine, la truite, le thon, le maquereau ou encore le hareng. Aussi, misez sur les oeufs, le chocolat et le lait entier. Vous pouvez aussi en consommer sous forme d'ampoules avec des huiles de poisson, à l'instar de l'huile de foie de morue, souvent boudée mais fournissant pourtant de précieux nutriments à l'organisme. À noter que la vitamine C et le magnésium sont à intégrer pour booster la vitalité et contrer le stress.

• Privilégier les plantes

La phytothérapie est compétente pour soigner bien des maux et notamment ceux de l'esprit. Ainsi, en cas de déprime passagère, vous pouvez vous tourner vers certaines plantes médicinales. Parmi elles, le millepertuis et le safran peuvent être consommés en comprimé.

• Miser sur la luminothérapie

Reconnu pour traiter les troubles hivernaux dépressifs, ce traitement qu'est la luminothérapie consiste à s'exposer entre 30 et 60 minutes par jour à une source de lumière blanche artificielle. Le but ? Compenser le manque de soleil pour atténuer les symptômes relatifs à la dépression saisonnière.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.