Liens grands-parents, petits-enfants : des bénéfices bien-être

Chargement en cours
Les relations entre les grands-parents et leurs petits-enfants jouent un rôle important dans le bien-être de chacun.
Les relations entre les grands-parents et leurs petits-enfants jouent un rôle important dans le bien-être de chacun.
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu

Hélène Demarly

Les relations intergénérationnelles peuvent être d'une grande richesse. Zoom sur les bienfaits de ce lien précieux entre les grands-parents et leurs petits-enfants.

Selon une étude menée à Boston (par The American Sociological Association) pendant près de 20 ans sur 376 grands-parents et leurs petits-enfants, la conclusion est sans appel : cette relation permet d'apporter du bonheur aux deux générations et a donc un impact direct sur le bien-être, mais pas seulement !

Une stimulation mentale

Papy et mamie aident leurs petits-enfants dans leur développement mental en jouant avec eux et en les écoutant. D'ailleurs, grâce à cette écoute, souvent attentive, ils représentent un soutien émotionnel non négligeable. Surtout quand les parents manquent de temps pour de grandes discussions, ou alors à l'adolescence, quand les jeunes adultes se détournent de l'autorité parentale.

Du côté des grands-parents, les bénéfices sur le cerveau sont aussi importants. Se remémorer ses souvenirs d'enfance, transmettre ses connaissances en jardinage ou sur l'Histoire de France... autant d'activités qui sont bonnes pour la mémoire et qui font travailler le cerveau. Une étude allemande publiée dans la revue Evolution and Human Behavior l'a d'ailleurs prouvé en 2016. Menée par la Berlin Aging Study et réalisée sur plus de 500 Allemands et Suisses âgés de 70 à 103 ans, elle a démontré que garder ses petits-enfants améliorerait les fonctions cognitives et irait jusqu'à diminuer les risques de développer la maladie d'Alzheimer.

Un repère solide pour les enfants

Les grands-parents permettent aux petits-enfants de comprendre leurs racines en témoignant de l'histoire de leur famille. Ils transmettent aussi un savoir et des traditions que leurs petits-enfants sont souvent ravis d'apprendre. Quand les parents sont divorcés et que la famille se retrouve éclatée, les grands-parents restent un repère affectif cruciale. Ils sont là pour rassurer les enfants quoiqu'il arrive. Enfin, ils les aident à prendre confiance en eux, à se sentir choyés, grâce à l'amour inconditionnel qu'ils leur portent et à toutes les petites attentions qu'ils ont à leur égard. Ainsi, selon une étude menée par l'Université d'Oxford (Royaume-Uni) en 2014, les enfants dont les grands-parents ont été présents et affectueux ont moins de chance de développer des problèmes émotionnels ou comportementaux que les autres.

Les petits-enfants : bons pour le corps et le coeur

Leur courir après dans le jardin, emmener le petit dernier au parc, leur faire réviser les devoirs, jouer avec eux à un jeu de société ou encore leur apprendre les secrets d'une pâte à crêpes réussie... Toutes ces activités permettent aux papys et mamies de rester actifs physiquement et sont donc bonnes pour le corps et le coeur. Voir ses petits-enfants apporte également beaucoup de joie et donne aussi l'occasion de sortir de l'isolement, dans le cas d'un grand-père qui aurait perdu sa compagne par exemple,. D'une manière générale cela permet surtout d'avoir une vie sociale plus épanouie. Des bénéfices énormes pour la santé et le bien-être.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.