Le jardinage peut-il être considéré comme une activité sportive ?

Chargement en cours
Le jardinage permet de perdre des calories et de travailler son coeur.
Le jardinage permet de perdre des calories et de travailler son coeur.
1/2
© Adobe Stock, Jacob Lund

Vous n'aimez pas faire du sport, mais vous aimez jardiner ? Bonne nouvelle, le jardinage aurait des effets insoupçonnés sur le corps, proche d'une bonne séance à la salle ou d'un footing. En voici les raisons.

Jardiner, c'est bien du sport !

Prendre soin de ses fleurs, c'est aussi prendre soin de son corps. Jardiner demande un effort physique qui peut être parfois intense et donc vous permettre de perdre des calories. S'occuper de son jardin au moins 45 minutes correspondrait à 30 minutes d'aérobic ou de course à pied. Lorsque vous tondez votre gazon, vous dépensez la même énergie qu'en faisant de la natation ou des exercices d'aérobic. Selon la Société nationale d'horticulture (SNHF), 3 heures et demie de jardinage permettrait de perdre jusqu'à 1000 calories, soit l'équivalent de 2 heures de course. Prêt pour une petite séance de mauvaises herbes et de bêche ?

Jardiner pour un coeur vaillant

Faire son jardin oblige à bouger son corps, grimper sur une échelle, descendre, faire des aller/retour... Cette activité permet ainsi de faire travailler le coeur. Un bon point pour réduire les risques de maladies cardiovasculaires ! D'après de nombreuses études, pratiquer le jardinage pourrait diminuer les risques cardiovasculaires de 30 à 50%. En jardinant vous faites du sport, ce qui agit sur la surcharge pondérale qui va baisser tout en bénéficiant d'une réduction du taux de cholestérol.

Jardiner pour des os et des muscles solides

Si vous avez peur de souffrir d' ostéoporose, sachez que le jardinage permet de lutter contre son apparition. Selon une étude menée par une équipe de chercheurs de l'Université de l'Arkansas aux États-Unis, en 2000, le jardinage serait la deuxième activité physique qui préserverait la bonne santé des os. Eh oui, bêcher, tailler, tondre, ou encore arroser demande de la mobilité. Ainsi, on tonifie son corps et on travaille aussi sa souplesse.

Si le jardinage agit sur les os, les muscles et la sédentarité, ou le diabète et l'obésité, il pourrait également contrer certains cancers liés à la digestion. Vous pouvez aussi noter, que s'il fait beau, le soleil vous apportera toute la vitamine D qu'il vous faut, indispensable pour le squelette.

Faire attention à sa position

Tout comme on fait attention à être bien positionné lorsque l'on fait une séance de sport, il faut bien faire attention à ne pas jardiner avec une position qui pourrez être dangereuse pour vos articulations ou vos muscles. Pensez donc à garder votre dos bien droit. Il est même conseillé d'arracher les mauvaises herbes à quatre pattes. De même, quand vous poussez une brouette ou une tondeuse, fléchissez légèrement les genoux et contractez le ventre et les fesses pour protéger le bas de votre dos.

Respecter son rythme

Faire du jardinage n'est pas une course. Il est inutile de se presser et d'être dans l'excès. On pense à bien écouter son corps et à stopper à la moindre douleur ressentie. Jardiner sur une longue durée peur avoir des conséquences comme une épicondylite, une inflammation des tendons de l'avant-bras qui met des semaines à guérir. À chaque fin de séance de jardinage, pensez à bien étirer vos muscles pendant cinq petites minutes pour les soulager et vous soulager.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.