Le chamanisme, qu'est-ce que c'est ?

Chargement en cours
Le chamane peut revêtir un costume et s'accompagner d'outils comme le tambour chamanique.
Le chamane peut revêtir un costume et s'accompagner d'outils comme le tambour chamanique.
1/2
© Adobe Stock, zolotareva_elina

Le bien-être en harmonie avec la nature et les esprits, voilà ce que prône le chamanisme. Cette forme de spiritualité, qui veille à rappeler à l'Homme ce qu'il est, ne rentre dans aucune case mais s'entoure, malgré elle, d'idées préconçues la désignant comme obscure et extravagante. Quelques clés de compréhension pour mieux l'appréhender !

Forme de spiritualité ancestrale qui trouve ses origines en Sibérie, Mongolie ou encore sur les terres amérindiennes, le chamanisme existe vraisemblablement depuis des millénaires. Cette voie spirituelle pratique, non théorique, ne revendique aucune doctrine et n'est pas à confondre avec une religion. C'est une façon d'envisager la vie, de s'éveiller au monde et d'en être à l'écoute. Les rites et pratiques divergent en fonction des peuples, rendant la définition du terme particulièrement difficile.

Inscrit dans la langue française dès 1842, le mot "chamanisme" est mentionné pour la première fois dans un manuscrit du XVIIe siècle écrit par l'archiprêtre russe Avvakum. Selon la langue toungouse (Sibérie), le chamane désignerait "Celui qui sait". Pour pratiquer, il faut faire preuve d'une grande ouverture d'esprit. Son expérimentation a pour ambition d'unir l'Homme au Vivant en partant du principe que les humains, les animaux et les végétaux forment un tout, tous étant des éléments de la nature.

Le chamane, le garant de l'équilibre

Le Larousse définit le chamanisme ainsi : "Ensemble de pratiques comportant un état de transe, propres à certaines sociétés de l'Asie centrale et de l'Arctique." Pourtant, le chamanisme se modernise et se pratique désormais dans le monde entier, non plus seulement dans des contrées reculées. Fini, le cliché des hommes résidant dans des yourtes et tipis, le chamane peut habiter en ville. Cet être de connaissance et de sagesse est l'intermédiaire entre le monde vivant et le monde des esprits, le pont entre le monde visible et celui invisible.

Grâce à ses capacités qu'il met au service d'une communauté, il peut purifier les âmes en nettoyant les pensées négatives et accéder aux causes des déséquilibres pour les soigner. Le site Chamanisme.fr précise : "Chaque chaman a sa propre médecine, ce qui veut dire que tous ne peuvent soigner les mêmes choses, ni mêmes voir les mêmes choses... ce qui peut sembler déroutant aux esprits cartésiens. Certains sont des guérisseurs avec le pouvoir de 'guérir' certains symptômes ou maladies. Ils ont le pouvoir 'd'extraire le mal' car ils ne guérissent pas au sens où la médecine occidentale le conçoit." Autour de lui se réunissent toute personne le désirant, adeptes comme amateurs ou simples curieux.

Des attributs mystiques

Pour entrer aisément dans un état de conscience extatique ou "modifié", appelé concrètement "transe", le chamane se met en situation. Il peut revêtir un costume, qui comprend des objets métalliques ou sonores, pour appeler l'au-delà mais aussi se protéger lors de la communication. Comme tout le reste et contrairement aux idées reçues, la peau d'animal est optionnelle. Il peut également utiliser des instruments comme un hochet ou une guimbarde lors de danses, cérémonies, soins ou voyages chamaniques. Le plus récurrent est le tambour, un attribut circulaire dont l'efficacité des vibrations répétitives fait office de thérapie. Pour ouvrir la perception, le chamane a la possibilité d'avoir recours aux plantes comme le tabac, ou d'autres qui ne sont pas légalisées en France. Cette spiritualité étant ouverte à tous, chaque individu peut assister à un événement chamanique et chaque volontaire a potentiellement le pouvoir de devenir chamane... Le plus dur est encore de savoir démasquer les charlatans qui entachent cet héritage ancestral !

Vos réactions doivent respecter nos CGU.