L'âge empêche-t-il de perdre du poids ?

Chargement en cours
Après 30 ans, les hormones nous jouent des tours et empêchent la perte de poids.
Après 30 ans, les hormones nous jouent des tours et empêchent la perte de poids.
1/2
© Adobe Stock, Andrey Popov

Au fil des années, le rythme de vie peut évoluer. On ne grossit et ne maigrit plus de la même façon. Après 30 ans, il n'est pas rare de constater qu'il est plus compliqué de perdre du poids. Mais l'âge a-t-il réellement un impact sur la façon d'éliminer les kilos superflus ?

Il fut un temps où vous pouviez manger tout ce que vous désiriez sans prendre le moindre gramme ? Malheureusement passé 30 ans, force est de constater que cette période s'avère dans la majorité des cas révolue. En effet, plus les années passent et plus il peut être difficile de perdre du poids. Une injustice liée en majeure partie au métabolisme. Avec l'âge, la dépense énergétique du corps diminue considérablement et ne fait pas perdre le mauvais gras, mais les muscles appelés "masse maigre". Or, ce sont ces derniers qui vous font dépenser de l'énergie et des calories. Si le métabolisme connaît une perte de vitesse progressive, c'est à partir de 40 ans que vous ressentirez un grand changement. Pour éviter toute "dégradation", il est conseillé de faire du sport. Non, vous ne vous débarrasserez pas d'une activité sportive aussi facilement, après 20 ans. Bien au contraire, plus on prend de l'âge, plus il est important de se maintenir en forme.

Le changement hormonal : un fléau sur la perte de poids

Dès 40 ans, les changements hormonaux se font ressentir. Et même si vous mangez moins de bêtises qu'étant jeune, les hormones bloquent la perte de poids. En effet, plus on approche de la ménopause, plus les oestrogènes se multiplient, ce qui entraîne une prise de poids et un stockage des graisses. De plus, la ménopause génère du stress qui peut parfois être compensé par la nourriture. Des bouleversements importants dans la vie d'une femme et qui ont un impact sur le fameux métabolisme. Ce dernier est affaibli et favorise le développement de la masse graisseuse. Pour garder un certain équilibre, il est nécessaire de surveiller votre système hormonal, surtout au moment de la ménopause.

Les hommes ont-ils des difficultés à perdre du poids ?

Les inégalités hommes/femmes ne se cantonnent pas seulement au niveau de la société. Si les hommes ont également tendance à grossir en prenant de l'âge, ils n'ont pas de problèmes hormonaux et produisent moins de graisse. Ainsi, ils ont plus de facilité à maigrir passé 20 ans. Leur capital "muscles" étant plus important, ils brûlent beaucoup plus d'énergie. N'ayant pas à porter d'enfant, leur corps ne fabrique pas de la graisse de réserve pour une éventuelle grossesse.

Les régimes : l'erreur fatale

Les femmes et les régimes, c'est toute une histoire. Pourtant, ils sont la plupart du temps dangereux pour la santé et déséquilibrent le métabolisme. À force d'être privé de calories, ce dernier se met en "mode économie". Résultat ? Au moindre écart, il stocke sous forme de graisse par peur de manquer. Trop de restrictions alimentaires peut aussi engendrer la frustration, jusqu'à ce que l'on craque sur tout et n'importe quoi. La prise de poids peut alors s'avérer importante. Les cellules graisseuses se remplissent, mais lorsqu'elles atteignent leur taille maximale, elles en créent des nouvelles qui ne disparaîtront jamais, même si vous maigrissez à nouveau. Toutefois, si vous conservez toujours une bonne hygiène de vie, même après 40 ans, vous aurez plus de facilités à perdre du poids malgré le temps qui passe.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.