Fasciathérapie : zoom sur les bienfaits de cette thérapie manuelle relaxante

Chargement en cours
Qu'est-ce que la fasciathérapie ? Quels sont ses bienfaits ?
Qu'est-ce que la fasciathérapie ? Quels sont ses bienfaits ?
1/2
© Adobe Stock, karelnoppe
A lire aussi

Lorsque notre corps (et même notre esprit) subit un choc plus ou moins grave, les fascias - membranes souples plus ou moins élastiques qui constituent le tissu conjonctif de notre corps - réagissent et se crispent. Sur le long terme, cela amène à des tensions. La fasciathérapie est donc LA solution contre ces maux. Mais qu'est-ce que ce terme induit ? Quels sont ses bienfaits ? Zoom sur cette thérapie encore peu connue.

Qu'est-ce que la fasciathérapie ?

La fasciathérapie ou thérapie des fascias est une pratique manuelle et gestuelle élaborée dans les années 1980 par le kinésithérapeute, ostéopathe et Docteur en sciences, Danis Bois apprend-on sur le site de l'association FasciaFrance. Cette thérapie, pratiquée chez les masseurs-kinésithérapeutes, consiste à travailler les fascias, des membranes souples plus ou moins élastiques qui composent le tissu conjonctif de notre corps. Reliés les uns aux autres, ils constituent un vaste réseau complexe reliant le sommet du crâne aux orteils en allant de la superficie de la peau jusqu'à l'intérieur de la cellule. Autrement dit, les fascias sont partout. Ils absorbent les traumatismes plus ou moins forts physiques et psychiques et peuvent ainsi se raidir, se crisper, se tendre entraînant sur le long terme de nombreuses répercussions sur notre corps et notre esprit. En effet, par leur étroite relation avec le système nerveux central, ils participent à l'interconnexion corps/psychisme. Une tension excessive des fascias est souvent synonyme de l'apparition de douleurs, de troubles fonctionnels parfois médicalement inexpliqués ou même de mal-être.

Comment se déroule une séance ?

Une séance de fasciathérapie dure entre 30 minutes et 1h. Le patient est allongé sur une table de massage. Lors de la première séance, le spécialiste commence par faire un bilan des zones de crispations fasciales. Ensuite, il vient libérer les tensions via des mouvements lents et des pressions douces. Le but ultime de cette thérapie étant qu'en stimulant manuellement les fascias par des mouvements ciblés, ils retrouvent leur souplesse, leur élasticité et leur mobilité. Libérer ces blocages permet au corps de s'autoréguler et de restaurer son équilibre fonctionnel. Le patient ressent alors moins de douleurs, et cela favorise un bien-être physique et psychique. Considérée comme une médecine douce, la fasciathérapie n'est pas remboursée par la sécurité sociale. Il faut donc consulter au préalable sa mutuelle pour savoir si elle prend en charge cette pratique.

Les bienfaits de la fasciathérapie

Cette méthode manuelle ultra-douce permettrait donc de soigner de nombreux maux. À commencer par les douleurs chroniques comme l'arthrose, les lombalgies, les cervicalgies, la fibromyalgie, les rhumatismes mais également des douleurs aiguës, telles que les lumbagos, les sciatiques, les cruralgies, les torticolis ou les tendinites. Elle aurait également pour vertus de soigner les traumatismes comme les entorses, les pathologies musculaires, après une intervention chirurgicale, en médecine du sport par exemple. Elle peut soigner les pathologies liées à la sphère crânienne (céphalées, migraines, acouphènes...) et celles liées à la sphère abdominale (règles douloureuses, troubles du transit ou encore syndrome du colon irritable). Enfin, la fasciathérapie viendrait également à bout des états de stress, comme l'anxiété, la fatigue ou encore le burn-out. Elle est également conseillée en accompagnement pendant les périodes de lourds traitements comme les chimiothérapies.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.