Enfants : pourquoi la méditation est bonne pour eux

Chargement en cours
Dès cinq ans, les enfants peuvent suivre des cours de méditation.
Dès cinq ans, les enfants peuvent suivre des cours de méditation.
1/2
© Adobe Stock, Photographee.eu

Solène Filly

De plus en plus d'adultes ont sauté le pas et se sont mis à la méditation. Et pour cause, une pratique régulière peut aider à gérer son stress, à gagner en concentration ou encore à mieux dormir. Alors pourquoi ne pas y initier les enfants et en profiter pour partager un moment de détente en famille ?

Même si les plus petits ont heureusement souvent moins de soucis que les adultes, il est tout à fait possible de les initier à la méditation pour leur apprendre à être plus attentifs et présents dans l'instant. "Ce n'est pas une réflexion spirituelle, mais bien un entraînement mental tout à fait laïc", explique Jeanne Siaud-Faccin, psychologue clinicienne et auteure de "Tout est là, juste là" à 20 Minutes. D'autant plus que les enfants sont beaucoup plus ouverts à cette pratique que les adultes, comme l'explique Fabrice Midal, écrivain, philosophe et fondateur de l'École occidentale de Méditation à L'Express : "Ils n'ont bien souvent pas les craintes que peut susciter la méditation chez l'adulte, celle d'une pratique trop irrationnelle, trop difficile. Pour cette raison, les enfants sont des maîtres de présence attentive. La méditation n'est pas pour eux un protocole mécanisé à suivre, mais une aventure à vivre."

Les bienfaits

La méditation peut permettre aux enfants de mieux gérer leurs émotions, d'avoir du recul dans leurs relations avec les autres, de prendre confiance en eux, mais aussi de ne pas se laisser déborder par le stress, comme en période d'examen par exemple. Si, pour l'instant, peu d'études s'intéressent aux effets de la méditation sur les plus petits, une étude belge de 2012 soutenu par la Fondation Recherche - Flandre portant sur 400 jeunes de 13 à 20 ans a révélé que méditer pendant huit semaines avait permis une nette amélioration de l'attention d'enfants qui souffrent de troubles de l'attention et d'hyperactivité. La méditation est aussi très utile pour tous ceux qui ont des problèmes d'anxiété ou des difficultés à s'endormir. "(Elle) va leur permettre de mieux gérer leurs inquiétudes, notamment en se concentrant sur leur respiration", explique Maryline Jury, monitrice de méditation pleine conscience au Journal des femmes.

Quelles méthodes ?

Certaines écoles proposent déjà des séances de méditations aux élèves, mais cela reste quelque chose d'exceptionnel. Il est cependant possible d'inscrire ses enfants à des ateliers pensés spécialement pour eux et ce, dès 5 ans, âge à partir duquel ils seront capables de décrire leurs émotions. Mais aussi d'organiser des séances de méditations chez soi ! Car grâce aux conseils de nombreuses méthodes, dont la plus célèbre est "Calme et attentif comme une grenouille" d'Elise Snel, une grand-mère néerlandaise qui a adapté la technique de pleine conscience pour la rendre accessible aux enfants de cinq à douze ans, vous serez guidée pour initier votre enfant à la méditation. Le livre, véritable best-seller, est d'ailleurs accompagné d'un CD et c'est la douce voix de Sara Giraudeau, la fille du comédien Bernard Giraudeau qui était lui-même passionné de méditation, qui anime les séances.

Au programme, des exercices d'environ dix minutes adaptés à différents problèmes - colère, stress, ou difficulté à s'endormir -, mais aussi à l'âge de l'enfant, plutôt sensoriels pour les plus jeunes, alors que les plus âgés vont être invités à parler de leurs émotions et donc à mieux les comprendre et les affronter. Par exemple, les plus petits pourront être amenés à s'imaginer qu'ils sont une grenouille assise près d'un étang, un exercice qui les oblige à rester calme et à écouter les bruits, proches et lointains, ainsi que ceux que produisent leur corps.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.