Douce ou salée : quelle est la meilleure eau pour faire de la natation ?

Chargement en cours
Nager dans l'eau douce fait dépenser plus d'énergie.
Nager dans l'eau douce fait dépenser plus d'énergie.
1/2
© Adobe Stock, torwaiphoto

Si vous aimez nager, la question vous a peut-être déjà traversé l'esprit : Entre l'eau douce et l'eau salée, quel est le meilleur environnement pour faire de la natation ? Une question a priori toute simple mais qui amène en réalité plusieurs éléments de réponse. Tout de suite, on fait le point.

Il est plus facile de nager dans l'eau salé

À moins d'avoir la chance de vivre près de la mer, l'eau dans laquelle la plupart des gens nagent le plus souvent c'est l'eau douce. De même, lors des compétitions sportives, c'est également dans ce type d'eau que les nageurs effectuent leurs courses. Par conséquent, il serait légitime d'en déduire que l'eau douce est le meilleur environnement dans lequel faire quelques longueurs. Pourtant, la réponse est plus complexe que cela.

En effet, cela sera peut-être une surprise pour vous de l'apprendre mais il est en théorie plus facile de nager dans de l'eau salée. La raison ? La densité de l'eau mais aussi la quantité de sel qui permettent aux corps de mieux flotter. Ainsi, et en plus de regorger de bienfaits beauté, l'eau salée est très utile en natation car le corps paraît également plus léger dans ce type d'environnement. Résultat, on nage également plus vite dans de l'eau de mer que dans de l'eau douce.

Le corps se dépense plus dans de l'eau douce

Mais alors, on pourrait se demander quels sont les avantages à pratiquer la natation dans de l'eau douce. Il faut ainsi rappeler que, dans des conditions parfaitement équivalentes, nager dans de l'eau sans sel demande ainsi plus d'efforts. Le corps paraît plus lourd et l'organisme a donc tendance à puiser plus de ressource et à faire plus d'efforts. En résumé, l'eau douce permet en théorie de plus se dépenser.

De la difficulté de nager en mer

Toutefois, tout ceci étant dit, il faut également rappeler que l'on nage rarement dans les mêmes conditions dans de l'eau douce et de l'eau salée. Ainsi, les piscines d'eau salée ne sont pas les plus répandues et à ce titre, nager dans la mer apporte à ce titre son lot de contraintes. En effet, l'eau étant généralement plus froide en mer que dans un bassin, le corps se fatigue également beaucoup plus vite dans ce type d'environnement. D'autres éléments viennent également contraster la comparaison car il faut aussi compter sur le courant ou encore les vagues qui ajoutent de la difficulté. Par ailleurs, il est également beaucoup plus difficile de s'orienter et de nager de manière linéaire. Résultat, sur une distance équivalente, on va avoir tendance à nager plus en mer qu'en piscine pour arriver à sa destination.

Conclusion : si l'eau salée offre en théorie le meilleur environnement pour pratiquer la natation, la complexité de la nage en mer vient contraster cette première conclusion. À l'inverse, si l'eau douce offre à première vue des conditions moins favorables, sa stabilité en fait en réalité un environnement plus propice pour nager.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.