Comment gagner en souplesse passé 50 ans ?

Chargement en cours
Il est important d'assouplir le haut de son corps et pas seulement le bas.
Il est important d'assouplir le haut de son corps et pas seulement le bas.
1/2
© Adobe Stock, Prostock-studio

Vous pensez qu'après 50 ans il est impossible de s'assouplir ? C'est faux ! De plus, travailler sa souplesse peut être bénéfique pour rester en bonne santé. Voici quelques conseils.

Le corps peut-il s'assouplir à tout âge ? La réponse est oui. Toutefois, il a été prouvé scientifiquement, qu'en prenant de l'âge, les muscles se rétractent et sollicitent davantage les tendons. Par conséquent, les articulations en pâtissent. Pour retrouver une forme physique d'antan, faire des exercices d'assouplissement est recommandé. En effet, cela vous permettra de maintenir et/ou de gagner en mobilité articulaire en augmentant les capacités de souplesse de votre corps. Petit à petit, vous limiterez ou diminuerez les tensions musculaires, les raideurs liées à la vieillesse, mais aussi les traumatologies articulaires et les douleurs comme le mal de dos.

Si dans votre jeunesse, vous étiez adepte de la gymnastique ou de la danse, votre corps s'en souviendra et vous le rendra. Plus on a été souple dans sa jeunesse, plus il sera facile de l'être même après 50 ans.

Pourquoi il ne faut pas confondre assouplissement et étirements ?

Comprendre la différence entre les deux est essentiel pour les insérer et les effectuer correctement lors de ses activités physiques. Les assouplissements ont pour but d'augmenter l'amplitude des mouvements. Les étirements, sont une préparation à l'effort. Avant une séance de sport, il est d'ailleurs recommandé de s'étirer. Ainsi, vous commencerez doucement à chauffer vos muscles pour éviter un claquage, une entorse ou une déchirure. Attention, il est déconseillé de trop s'étirer ou de s'assouplir après son sport. Quoi qu'il en soit, les deux techniques sont importantes, car elles vont vous apporter une véritable aisance dans votre vie quotidienne.

Comment assouplir le bas de son corps ?

Pour commencer doucement, vous pouvez vous allonger sur le dos et ramener vos deux jambes jointes vers la poitrine. Puis, petit à petit redressez votre tête lentement, jusqu'à ce qu'elle vienne toucher vos genoux. Pour aller plus loin, dressez une jambe à la verticale pour étirer les ischios jambiers et alternez entre droite et gauche.

Pour les plus assidus ou les plus souples, mettez-vous au sol et ouvrez vos jambes en V. Pour l'écart, c'est à vous de ressentir jusqu'où vous pouvez aller. Ensuite, basculez le haut de votre corps en avant, en étirant bien vos bras. À chaque respiration, tentez d'aller plus loin, mais sans jamais forcer.

Comment assouplir le haut de son corps ?

S'assouplir, ce n'est pas seulement faire le grand écart. C'est également avoir une bonne mobilité du dos, des bras et des épaules. Allongez-vous au sol sur le dos. Puis, basculez une jambe à droite et votre haut du corps à gauche, en faisant bien attention de ne pas décoller vos épaules du sol. Pour un second exercice, mettez-vous debout et faites passer un bras par-dessus l'épaule et l'autre en bas par le dos tout en essayant d'attraper vos mains.

Comment ne pas de se faire mal ?

L'une des règles fondamentales est de ne pas forcer. Vous devez écouter votre corps et ne pas aller au-delà de ce que vous êtes capable de faire, au risque d'une déchirure ou d'un claquage. Chaque mouvement est à répéter avec lenteur et douceur. Apprenez à bien placer votre respiration, qui doit être lente et ample pour diminuer le tonus musculaire et le gain d'amplitude. Faites attention à votre posture et évitez de compenser ailleurs. Pour bien travailler, favorisez des vêtements confortables et un bon tapis. Si vous avez envie d'aller plus loin dans votre quête d'assouplissement, sachez qu'il existe des cours de yoga adaptés pour tous les niveaux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.