Comment chasser les pensées négatives ?

Chargement en cours
Ces instants sans soleil sont rudes, et les pensées négatives surviennent sans crier gare.
Ces instants sans soleil sont rudes, et les pensées négatives surviennent sans crier gare.
1/2
© Adobe Stock, leszekglasner

Une année compliquée vient de s'achever, celle à venir est incertaine. Le temps morose n'arrange pas les choses, et le moral des Français est en berne. Ces instants sans soleil sont rudes, et les pensées négatives surviennent sans crier gare. Une nouvelle année débute et il est temps de s'en défaire.

Depuis quelques semaines, le soleil se fait de plus en plus rare, et l'absence de luminosité joue sur le moral. Les pensées négatives s'invitent dans votre quotidien, mais n'ayez crainte, ces instants sont temporaires. Les événements, le temps, ou encore la solitude peuvent entraîner une fragilité qui laisseront les pensées négatives envahir les esprits. Elles peuvent être particulièrement douloureuses si on leur laisse l'opportunité de grandir.

Prendre conscience

Votre esprit s'emballe, les pensées se mélangent et seul le négatif ressort ? Pour vous en sortir, commencez à en prendre conscience. À chaque fois qu'une pensée négative vous prend par surprise, sachez qu'"en prenant notre ego en flagrant délit d'excès, cela nous permet de mettre le premier holà", explique Marie Claire. Si vous vous en sentez capable, vous pouvez tenter d'analyser ces pensées. Pourquoi sont-elles là ? D'où viennent-elles ? Quelle en est la raison ?

Dire stop

Quand les pensées vous submergent, dites stop. Installez-vous confortablement, fermez les yeux et laissez le positif prendre le pas sur le négatif. Pour cela, Psychologies Magazine recommande d'imaginer "votre discours intérieur comme s'il était gravé sur un disque et tournait en rond sur une platine. Si vous écoutez bien, la ritournelle ne se compose que de quatre ou cinq phrases, répétées à l'infini : 'J'aurais dû faire ci', 'Il a encore fait ça'... Concentrez-vous sur le lecteur. Jouez avec les touches. Avance rapide, amusez-vous du timbre accéléré. Ralentissez le débit, la voix devient faussement menaçante. Augmentez le volume jusqu'à l'agacement. Baissez-le peu à peu... Et appuyez sur la touche stop."

Méditer

Les pensées négatives sont synonymes d'anxiété, de remords, ou d'incompréhension et bien d'autres émotions éprouvantes. Pour vider son esprit, la méditation est un allié de taille. Chaque jour, prenez au moins quinze minutes de votre temps pour méditer. "Dans la posture de votre choix, portez votre attention sur l'expérience immédiate en accueillant ce qui se présente (pensées, émotions, sensations corporelles...), sans juger, sans tenter de classifier. Chaque fois que votre attention est distraite, efforcez-vous de la ramener à l'instant présent et aux données sensorielles", explique Psychologies Magazine.

Éviter le négatif

Le positif attire le positif, alors glissez dans un petit coin de votre tête vos pensées les plus négatives et évitez tout ce qui peut vous ramener à ce doucereux souvenir, une chanson, un film, un image... Quand vous aurez conscience des stimulations qui déclenchent vos pensées négatives, chassez-les. Lisez des contenus agréables, entourez-vous de gens joyeux, et prenez l'habitude de penser positif.

Éviter la solitude

Les pensées négatives n'arrivent pas qu'à vous, bon nombre de vos proches sont sûrement concernés. Alors ne gardez pas tout enfoui, parler peut assouvir vos craintes. Si évoquer ces pensées à des connaissances, proches ou non, est compliqué pour vous mais que vous souhaitez exprimer vos émotions, dirigez-vous vers un psychologue qui vous accompagnera dans votre démarche.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.